Paris veut aider Athènes à renvoyer les déboutés

Crise migratoireDes vols franco-grecs pourront être organisés avec le concours de l'Agence de protection des frontières européennes, Frontex, pour reconduire les requérants d'asile non admis.

Laurent Nuñez.

Laurent Nuñez. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La France a proposé son aide lundi à la Grèce pour «faciliter les reconduites» dans leur pays d'origine des déboutés du droit d'asile, a indiqué le secrétaire d'Etat français à l'Intérieur, Laurent Nuñez, en visite à Athènes.

Soulignant la «solidarité» française envers la Grèce, première porte d'entrée des migrants en Europe en 2019, Laurent Nuñez a confirmé que la France accueillerait à l'été prochain 400 demandeurs d'asile «surtout des familles en grande vulnérabilité» se trouvant actuellement en Grèce.

«Nous allons étudier avec nos amis grecs la possibilité d'organiser des vols groupés pour faciliter les reconduites de personnes qui ne sont pas en besoin de protection dans leurs pays», a également déclaré le secrétaire d'Etat, à l'issue d'entretiens avec Georges Koumoutsakos, ministre adjoint grec à l'Immigration et l'Asile.

Ces vols franco-grecs pourront être organisés avec «le concours de Frontex», l'Agence de protection des frontières européennes, a-t-il ajouté. Avec «notre ambassade à Athènes, nous allons aider la Grèce à obtenir des autorisations de reconduite (...) notamment des laissez-passer consulaires qui sont parfois difficiles à obtenir» à la faveur des «relations privilégiées» de la France avec «certains pays», a précisé Laurent Nuñez. Il s'agirait surtout de pays africains, selon une source grecque proche du dossier.

Du renfort français

Laurent Nuñez a aussi annoncé l'envoi en Grèce de 24 experts français pour aider le gouvernement grec à traiter le flot de demandes d'asile. Le gouvernement conservateur de Kyriakos Mitsotakis a durci l'octroi de l'asile et insisté sur le rapatriement des déboutés de l'asile, une question critiquée par de nombreuses ONG de défense des migrants.

La France avait annoncé mi-décembre qu'elle accueillerait 400 demandeurs d'asile. M. Nuñez a parlé d'«une mesure ponctuelle» pour répondre à une situation «d'urgence» en Grèce.

Outre la France, le Portugal s'est dit prêt à partager le fardeau migratoire en acceptant de relocaliser 1000 demandeurs d'asile.

Athènes ne cesse de demander «plus de solidarité» européenne sur cette question après une hausse importante des arrivées sur son territoire et la détérioration des conditions de vie dans les camps surpeuplés de migrants. (afp/nxp)

Créé: 20.01.2020, 16h00

Articles en relation

Le système d'intégration suisse est efficace

Migration Les conclusions d'un rapport valident l'orientation suivie par la politique suisse et louent l'accélération récente des procédures d'asile. Plus...

Les migrants vulnérables plus renvoyés vers l'Italie

Suisse Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a émis des restrictions aux renvois vers l'Italie pour les familles ainsi que les personnes atteintes de graves problèmes de santé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.