Des patrons mettent en garde Trump

Etats-UnisDe grandes entreprises ont demandé au président de ne pas supprimer un programme concernant les sans-papiers.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les dirigeants de plusieurs dizaines de grandes entreprises ont appelé Donald Trump à ne pas supprimer un programme qui permet à des centaines de milliers de jeunes sans-papiers de rester aux Etats-Unis. Selon eux, l'impact économique pourrait représenter une perte de 460,3 milliards de dollars pour le PIB américain.

Les dirigeants d'Amazon, Apple, Microsoft, Facebook, mais aussi de Cisco, eBay et General Motors figurent parmi les signataires de l'appel. Dans ce courrier adressé au président des Etats-Unis et aux ténors républicains et démocrates du Congrès, ils mettent en garde contre l'impact que pourrait avoir une remise en cause du statut de ces quelque 800'000 personnes.

Initié par Obama

Le programme, connu sous son acronyme «Daca», avait été mis en place en 2012 par Barack Obama afin de faire sortir de l'ombre les clandestins arrivés avant l'âge de 16 ans aux Etats-Unis.

Les conditions pour en bénéficier étaient notamment d'avoir moins de 31 ans en juin 2012, et d'avoir résidé continuellement dans le pays depuis 2007, sans condamnation grave à son casier judiciaire. Les bénéficiaires reçoivent la garantie qu'ils ne seront pas expulsés, et peuvent travailler légalement.

Promesse de campagne

Ces derniers «ont grandi en Amérique, sont enregistrés auprès des autorités américaines, (...) paient des impôts et jouent un rôle actif dans leurs communautés», souligne le courrier des dirigeants d'entreprises. En cas de retour en arrière, ces jeunes «perdraient la possibilité de travailler légalement dans ce pays et seraient tous menacés d'expulsion», ajoute le texte.

Nombre de républicains s'opposent à ce programme dans lequel ils voient une «amnistie» injustifiée. Durant la campagne, Donald Trump s'était engagé à le supprimer, mais depuis son arrivée à la Maison Blanche, il a envoyé des signaux contradictoires, insistant en particulier sur sa volonté d'aborder ce dossier «avec du coeur».

Trump se prononcera mardi

Le président américain Donald Trump se prononcera mardi sur le sort de quelque 800.000 jeunes sans-papiers, connus sous le nom de «Dreamers», qui disposent d'un permis de séjour temporaire aux Etats-Unis.

«Nous finalisons cette décision et nous ferons cette annonce mardi», a déclaré vendredi Sarah Huckabee Sanders, porte-parole de la Maison Blanche, interrogée sur le devenir du programme «Daca». (ats/nxp)

Créé: 01.09.2017, 22h28

Galerie photo

En images, la levée de boucliers contre Donald Trump

En images, la levée de boucliers contre Donald Trump Dès son investiture le 20 janvier 2016, Donald Trump a été contesté par des manifestations dans le monde entier.

Articles en relation

Envoi de nouvelles troupes US en Afghanistan

Etats-Unis Conformément à la volonté de Donald Trump, Jim Mattis a confirmé l'envoi de nouveaux soldats américains dans le pays. Plus...

Trump réclame une vaste réforme fiscale

Etats-Unis Le président américain s'est exprimé mercredi soir depuis le Missouri où il a appelé à une grande réforme fiscale tout en restant avare en détails. Plus...

Trump se prend le changement climatique en pleine figure

Texas Le président américain est arrivé au chevet des sinistrés alors que la situation continue à se dégrader, avec une digue qui se fissure au sud de Houston. Plus...

Trump se pose en rassembleur face à Harvey

Etats-Unis Le président américain a mis en avant mardi la coopération entre autorités fédérales et locales face aux inondations causées par Harvey. Plus...

Melania part en escarpins au Texas

Etats-Unis L'épouse de Donald Trump a fait jaser sur les réseaux sociaux lors du départ du couple présidentiel pour la région frappée par la tempête Harvey. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.