La patrouille de Robert Ménard est en sursis

SécuritéLe tribunal administratif de Montpellier a «suspendu» l'exécution de la délibération du conseil municipal de Béziers qui instituait une «garde» controversée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La création de cette «garde» regroupant des volontaires et censée patrouiller dans les rues de Béziers, avait été annoncée par le maire proche du Front national Robert Ménard le 1er décembre. La préfecture avait déposé deux recours: un référé en urgence pour s'assurer que la décision ne s'applique pas, et dont le résultat a été donné mardi; l'autre référé demandant l'annulation de la décision municipale doit encore être examiné.

La garde en question, qualifiée de «milice» par les opposants à Robert Ménard, devait être «composée de citoyens volontaires bénévoles chargés d'assurer des gardes statiques devant les bâtiments publics et des déambulations sur la voie publique et devant alerter les forces de l'ordre en cas de troubles à l'ordre public ou de comportements délictueux», relève le juge.

Le juge des référés précise faire «application d'une jurisprudence constante, selon laquelle la police administrative constitue un service public qui, par sa nature, ne saurait être délégué».

Bâtiments publics

«Il juge ainsi que les tâches de surveillance des bâtiments publics et de la voie publique sont partie intégrante, dans les communes, de la police municipale et doivent être exercées par le maire ou par des agents placés sous son autorité, sous le contrôle du représentant de l'Etat, et que le conseil municipal de Béziers ne pouvait en conséquence légalement confier à des particuliers les missions de surveillance de la voie publique ou des bâtiments publics», poursuit le jugement.

Il rejette en outre la notion de «collaborateur occasionnel du service public», mise en avant par Me Raphaële Hiault-Spitzer, l'avocate de la ville de Béziers à l'audience du 13 janvier.

Mettant en avant «un doute sérieux sur la légalité de la délibération», le juge en ordonne la suspension et «enjoint» la commune de Béziers «de surseoir à la mise en place opérationnelle de la garde biterroise (gentilé de la ville de Béziers, ndlr) et de mettre fin à toute mesure d'information et de publicité la concernant, jusqu'à ce que le tribunal statue sur le fond de l'affaire».

Robert Ménard doit donner une conférence de presse à 14 heures à Béziers.

(afp/nxp)

Créé: 19.01.2016, 12h54

Articles en relation

Robert Ménard assigné en justice pour son photomontage

Crise migratoire L'AFP a assigné en justice la ville de Béziers et son maire Robert Ménard, après la publication par le journal municipal d'un photomontage. Plus...

Béziers suscite de nouveau la polémique

France Le journal de la ville, dont le maire Robert Ménard est proche du FN, a publié un photomontage laissant penser que les réfugiés vont envahir la ville. Plus...

Ménard sommé de justifier le décompte des élèves musulmans

Délit Robert Ménard, maire de Béziers élu avec le soutien du FN, doit être entendu mercredi par la police sur le décompte des élèves musulmans dans sa commune, une initiative condamnée jusqu'au plus haut sommet de l'Etat. Plus...

Robert Ménard honore un partisan de l'Algérie française

Béziers (F) Le maire de Béziers Robert Ménard, élu avec le soutien du Front national (FN), a ravivé samedi le souvenir de la guerre d'Algérie en donnant le nom d'un partisan de l'Algérie française à une rue de sa ville. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.