Paul Manafort plaide non coupable

Etats-UnisL'ancien directeur de campagne du président américain s'est présenté devant la justice jeudi.

Paul Manafort est l'une des premières personnes inculpées par le procureur spécial Robert Mueller chargé de l'enquête russe.

Paul Manafort est l'une des premières personnes inculpées par le procureur spécial Robert Mueller chargé de l'enquête russe. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, déjà en prison pour des malversations découvertes dans le cadre de l'enquête russe, a plaidé non coupable jeudi à Manhattan d'accusations de fraude bancaire et de falsification de documents, a indiqué le bureau du procureur de Manhattan.

Paul Manafort, 70 ans, qui fut l'une des premières personnes inculpées par le procureur spécial Robert Mueller chargé de l'enquête russe, est arrivé au tribunal de Manhattan menotté, en tenue bleue de prisonnier.

Il avait été inculpé de seize chefs d'accusation supplémentaires par l'Etat de New York le 13 mars, jour même de sa condamnation à sept ans et demi de prison par une juge fédérale de Washington, qu'il a commencé à purger.

Des années de prison

Son inculpation à New York, qui pourrait lui valoir des années de prison supplémentaires, avait été interprétée comme un pied-de-nez à Donald Trump.

Le président américain, qui a toujours défendu Paul Manafort, n'avait pas exclu de le gracier pour une condamnation fédérale. En revanche, il n'a pas la possibilité d'intervenir sur une condamnation au niveau d'un Etat.

Procès en 2018

Lors de l'audience de jeudi, les avocats de Paul Manafort ont indiqué à des journalistes qu'ils contesteraient la légalité de l'inculpation new-yorkaise, au motif que les prêts immobiliers frauduleux qui lui sont reprochés ont déjà fait l'objet d'un procès fédéral en 2018 en Virginie et qu'il ne peut pas être incriminé deux fois pour la même chose. La prochaine audience est prévue le 9 octobre.

Paul Manafort, qui était détenu dans une prison fédérale de Pennsylvanie, a été transféré dans un établissement fédéral à New York dans l'attente de son procès.

Grâce à l'intervention de ses avocats, il a évité la prison municipale new-yorkaise de sinistre réputation de Rikers Island, un temps envisagée pour sa détention. (afp/nxp)

Créé: 27.06.2019, 22h37

Articles en relation

Paul Manafort: 43 mois de plus en prison

Etats-Unis A nouveau condamné, l'ex-directeur de campagne de Donald Trump a vu sa peine passer de 47 à 90 mois d'emprisonnement. Plus...

Paul Manafort saura jeudi s'il finira sa vie en prison

Etats-Unis Reconnu coupable de fraudes, l'ancien directeur de campagne de Donald Trump, 70 ans, risque une peine allant de 19 à 24 ans de prison. Plus...

Mueller veut voir Manafort condamné

Etats-Unis Robert Mueller réclame une sentence dissuasive pour Paul Manafort, qui risque jusqu'à 24 ans de prison. Plus...

L'ex-chef de campagne de Trump risque gros

Etats-Unis Accusé d'avoir menti sciemment aux enquêteurs, Paul Manafort pourrait écoper de 24 ans de prison. Plus...

L'ex-chef de campagne de Trump a menti au FBI

Etats-Unis Un juge fédéral a confirmé mercredi que Paul Manafort avait violé son accord de plaider coupable en mentant au FBI sur ses contacts avec Moscou. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...