Pékin prêt à faire son possible pour un accord

Guerre commercialeLes discussions patinent depuis plusieurs semaines, Donald Trump accusant les Chinois de ne pas «faire leur part» du travail pour aboutir à un compromis.

Washington renoncerait à de nouvelles sanctions commerciales, tandis que Pékin achèterait massivement des produits agricoles à l'oncle Sam.

Washington renoncerait à de nouvelles sanctions commerciales, tandis que Pékin achèterait massivement des produits agricoles à l'oncle Sam.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le gouvernement chinois est prêt à faire «tout son possible» pour parvenir à un accord préliminaire dans la guerre commerciale qui l'oppose aux États-Unis, a assuré jeudi un porte-parole. Les discussions ont semblé patiner ces dernières semaines.

Après un an et demi d'affrontement à coups de hausses de droits de douane, Chinois et Américains ont convenu le mois dernier de parvenir à un accord préliminaire, aux termes duquel Washington renoncerait à de nouvelles sanctions commerciales, tandis que Pékin achèterait massivement des produits agricoles à l'oncle Sam.

Les discussions ont toutefois semblé patiner ces dernières semaines, le président américain Donald Trump accusant mercredi les Chinois de ne pas «faire leur part» du travail pour aboutir à un compromis.

Interrogé lors d'un point de presse, le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng, a assuré que son pays était «prêt à travailler avec les États-Unis [...] pour répondre aux préoccupations fondamentales de l'autre partie et à faire tout son possible pour parvenir à un accord préliminaire».

Hausse des tarifs douaniers

Donald Trump avait à l'origine prévu de signer cet accord le week-end dernier avec son homologue chinois Xi Jinping en marge d'un sommet Asie-Pacifique au Chili. Mais la rencontre à été annulée du fait de l'agitation politique dans ce pays.

Donald Trump a promis mardi une nouvelle hausse des tarifs douaniers visant les produits chinois si aucun accord n'est trouvé avec Pékin. «Si nous ne trouvons pas d'accord avec la Chine, j'augmenterai tout simplement encore plus les tarifs douaniers», a-t-il averti.

À défaut d'accord commercial, les États-Unis prévoient de relever le 15 décembre les tarifs douaniers sur des produits électroniques chinois, dont les téléphones portables.

Virer à la guerre

La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis pourrait virer à la guerre tout court entre les deux géants du Pacifique, a averti jeudi à Pékin l'ancien secrétaire d'État américain, Henry Kissinger. Âgé de 96 ans, l'ancien chef de la diplomatie de Richard Nixon est considéré comme l'artisan du rapprochement historique entre les deux puissances au début des années 1970.

Lors d'une conférence organisée par le groupe de médias Bloomberg, il s'est inquiété de l'affrontement commercial qui oppose les deux pays depuis l'an dernier, à coups de hausses mutuelles de droits de douane. «Si on laisse le conflit se détériorer, le résultat pourrait s'avérer encore pire que ce qui s'est passé en Europe» au XXe siècle, s'est-il alarmé. «La Première guerre mondiale a éclaté à la suite d'une crise relativement mineure [...] alors qu'aujourd'hui les armes sont bien plus puissantes», a-t-il averti. (ats/nxp)

Créé: 21.11.2019, 11h03

Articles en relation

Huawei fait de l'Europe un bouclier contre Trump

Guerre commerciale Le groupe chinois va s'approvisionner en Europe pour 40 milliards. Il espère compenser l'accès interdit aux produits américains. Plus...

L'OMC autorise Pékin à sanctionner Washington

Guerre commerciale La Chine pourra imposer des sanctions sur 3,6 milliards de francs de produits américains, a décidé vendredi l'Organisation mondiale du commerce. Plus...

Trump augmente les droits de douane, l'UE réagit

Guerre commerciale Les Etats-Unis ont imposé vendredi pour 7,5 milliards de dollars de droits de douane supplémentaires sur plusieurs marchandises en provenance de l'UE. Bruxelles a réagi. Plus...

La guerre commerciale freine la croissance

Perspectives économiques Le FMI s'attend à la croissance mondiale la plus faible depuis la crise financière. En cause: le conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.