Le Pen tente de redevenir l'opposante No 1 à Macron

FranceEn concurrence avec Mélenchon et Les Républicains, Marine Le Pen essaie de s'imposer comme la seule alternative crédible dans l'opposition.

«Les Insoumis ne sont pas une opposition, c'est un groupe d'agités», a lancé Marine Le Pen. (Samedi 9 septembre 2017)

«Les Insoumis ne sont pas une opposition, c'est un groupe d'agités», a lancé Marine Le Pen. (Samedi 9 septembre 2017) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Marine Le Pen a tenté samedi de s'imposer en première opposante du président français Emmanuel Macron. Concurrencée sur ce terrain par La France insoumise (FI), elle a assuré que sa «famille politique est la seule capable d'incarner la vraie alternance».

Dans un discours prononcé devant 500 personnes à Brachay (nord-est), le village où elle fait sa rentrée depuis 2014, la présidente du Front national (FN) a affiché sa «grande détermination et le sentiment d'une ardente obligation d'agir». Elle n'est pas revenue sur l'abandon de l'euro, l'une des principales propositions de sa campagne présidentielle - et l'une des plus contestées.

Elle a en revanche longuement développé les thèmes traditionnels du FN: l'islamisme, la lutte contre le terrorisme, l'«Europe passoire» face à «l'immigration de masse». «Si j'ai entendu une parole jupitérienne, je n'ai pas vu la foudre tomber, ni sur les fichés 'S' ni sur les djihadistes de nationalité française de retour sur notre sol», a-t-elle lancé.

Attaque contre Mélenchon

Aucune des réformes engagées par Emmanuel Macron n'a trouvé grâce à ses yeux. «Le macronisme, c'est le triomphe de la classe dominante avec pour seul vernis moral les droits de l'homme et pour seules valeurs et finalité l'argent», a-t-elle résumé.

Marine Le Pen a dénié à la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon et au parti Les Républicains (LR, droite) la capacité de s'opposer au chef de l'Etat. «Il n'y a rien à attendre de LR ou ce qu'il en reste», a-t-elle déclaré.

Elle a aussi violemment attaqué «l'extrême gauche dominée par les islamo-trotskistes de la France insoumise, salmigondis de contestataires qui puisent leurs aspirations dans les pires dictatures, Cuba hier, le Vénézuela aujourd'hui».

«Les Insoumis ne sont pas une opposition, c'est un groupe d'agités qui ne s'oppose pas mais se donne en spectacle, qui ne combat pas la mondialisation mais l'accompagne», a-t-elle dit.

«Refonder» le FN

Dans ce contexte, le FN «apparaît comme un socle de stabilité politique et idéologique, un socle ferme sur lequel s'appuient nos positions déterminées et sur lequel demain se construira la grande alternance», a assuré la députée, soucieuse de resouder son camp traversé par des querelles internes.

Elle a invité les militants, sympathisants et soutiens du FN à une «grande refondation du mouvement national», qui passera par une consultation des cadres locaux, élus et adhérents du FN, un congrès, un nouveau nom et de «nouveaux talents».

«Nous devrons réfléchir à élargir nos capacités d'ouverture aux alliances politiques et électorales», a dit Mme Le Pen, dont le parti n'a obtenu que 8 sièges sur 577 aux législatives de juin.

Une stratégie contestée par son père, Jean-Marie Le Pen. Dans une interview au Figaro, le fondateur du FN l'invite à «reconnaître ses erreurs» et reste hostile à un changement de nom du parti, qu'il juge «totalement absurde». (ats/nxp)

Créé: 09.09.2017, 15h53

Articles en relation

La «refondation» démocratique de Macron

Union européenne En visite en Grèce, le président français va présenter son projet de «refondation» démocratique de l'Union européenne. Plus...

Marine Le Pen perd son immunité

France Le Parlement européen a levé jeudi l'immunité de la présidente du Front national, sur demande de la justice française. Plus...

Macron entend «l'impatience du peuple»

France Dans une interview fleuve donnée au Point, le président français Emmanuel Macron dit vouloir être jugé sur la durée. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...