Passer au contenu principal

Etats-UnisPetites manifestations en faveur de Donald Trump

Ces rassemblements, baptisés «Esprit de l'Amérique», reprendront samedi dans au moins 33 des 50 Etats du pays.

Donald Trump s'est attaqué l'une des initiatives les plus emblématiques de son prédécesseur Barack Obama: le rapprochement avec Cuba, entamé fin 2014. Il annonce annuler cet accord «avec effet immédiat» qui consacrait le rapprochement diplomatique des deux pays après plus de 50 ans de gel diplomatique. Il promet «un meilleur accord pour les Cubains». (Vendredi 16 juin 2017)
Donald Trump s'est attaqué l'une des initiatives les plus emblématiques de son prédécesseur Barack Obama: le rapprochement avec Cuba, entamé fin 2014. Il annonce annuler cet accord «avec effet immédiat» qui consacrait le rapprochement diplomatique des deux pays après plus de 50 ans de gel diplomatique. Il promet «un meilleur accord pour les Cubains». (Vendredi 16 juin 2017)
AFP
L'administration Trump a publié sa feuille de route pour diminuer la règlementation bancaire en recommandant notamment un allègement des tests de résistance des grandes banques, selon un rapport publié par le Trésor. (Lundi 12 juin 2017)
L'administration Trump a publié sa feuille de route pour diminuer la règlementation bancaire en recommandant notamment un allègement des tests de résistance des grandes banques, selon un rapport publié par le Trésor. (Lundi 12 juin 2017)
AFP
Sitôt élu, Donald Trump a retiré les USA du traité de libre-échange transpacifique (TPP). Négocié pendant des années par l'administration Obama, le TPP était vu comme un contrepoids à l'influence grandissante de la Chine. (23 janvier 2017)
Sitôt élu, Donald Trump a retiré les USA du traité de libre-échange transpacifique (TPP). Négocié pendant des années par l'administration Obama, le TPP était vu comme un contrepoids à l'influence grandissante de la Chine. (23 janvier 2017)
AFP
1 / 150

Des groupes de partisans de Donald Trump ont tenu lundi des rassemblements dans une série de villes des Etats-Unis. Ils tentaient de contrer les séries de manifestations anti-Trump qui ont vu le jour depuis l'élection du candidat républicain à la Maison Blanche.

A Atlanta, une foule de 200 partisans du président, essentiellement composée de blancs, s'est réunie.

A Mandeville en Louisiane, dans les environs de La Nouvelle-Orléans, ils étaient près de 100, vêtus de rouge, blanc et bleu, les couleurs du drapeau américain.

La foule, qui comprenait même un sosie de Donald Trump, brandissait des pancartes avec ces slogans: «Nous aimons Trump!» et «Soutenons notre président!» Certains des organisateurs appartiennent au mouvement du Tea Party, un réseau vaste et informel de conservateurs anti-establishment qui est devenu une force de plus en plus puissante au sein des républicains depuis qu'il a vu le jour en 2009.

Ces rassemblements, baptisés «Spirit of America» (Esprit de l'Amérique), ont eu lieu lundi et reprendront samedi dans au moins 33 des 50 Etats des Etats-Unis. Une plus grande participation est attendue durant le week-end.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.