La pharma belge aurait fourni un baron de la drogue

CorruptionLe parquet fédéral belge va poursuivre sept entreprises pharmaceutiques suspectées d'avoir vendu 66 millions de pilules à un trafiquant mexicain.

Photo d'illustration lors d'une précédente saisie.

Photo d'illustration lors d'une précédente saisie. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Soixante-six millions de pilules d'éphédrine. De quoi fabriquer de puissantes méthamphétamines, appelées crystal meth of ice. Le tout revendu pour la coquette somme de près de 400 millions de francs. Voici ce que les firmes pharmaceutiques belges auraient fourni au baron de la drogue mexicain Ezio Figueroa-Vasquez, révèlent ce mercredi les médias belges «De Standaard», «Het Nieuwsbald» et «Het Beland van Limburg», relayés par 7 sur 7.

«En connaissance de cause»

La justice belge en est sûre: les firmes belges ont agi en connaissance de cause, vendant l'indispensable substance à l'un des trafiquants de drogue les plus recherchés aux Etats-Unis, où il risque la perpétuité. Les entreprises pharmaceutiques affirment, elles, l'inverse: elles ont vendu les pilules sans en connaître «la destination finale». Mais le parquet fédéral dispose de courriers électroniques et de conversations téléphoniques qui lui font bel et bien penser le contraire.

On saura le 5 avril prochain si ces entreprises sont formellement poursuivies ou non.

Créé: 09.03.2016, 11h18

Articles en relation

Saisie de 3 tonnes de coke dans le port d'Anvers

Belgique La drogue arrivait de Colombie et avait été placée dans un chargement de bananes. Plus...

Trafics sur Internet: vaste coup de filet international

Criminalité En collaboration avec six autres pays dont la Suisse, les autorités allemandes ont démantelé des plateformes de trafic sur Internet concernant de la drogue et des armes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.