Pierre-Charles Boudot visé par une enquête pour viol

HippismeUne jeune femme accuse le célèbre jockey de l'avoir droguée puis violée en 2015. Pierre-Charles Boudot dénonce une «vengeance amoureuse»

Pierre-Charles Boudot est le dernier vainqueur du Prix de l'Arc de Triomphe.

Pierre-Charles Boudot est le dernier vainqueur du Prix de l'Arc de Triomphe. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le jockey Pierre-Charles Boudot, dernier vainqueur du Prix de l'Arc de Triomphe, est visé depuis un an par une enquête pour viol, après la plainte d'une jeune femme qui affirme avoir été droguée puis violée par le cavalier en 2015, a appris jeudi l'AFP de sources concordantes.

L'homme de 27 ans, considéré comme l'un des meilleurs jockeys du monde a été confronté jeudi à son accusatrice, une jockey amatrice de 26 ans, à la gendarmerie de Chantilly à la demande d'un juge d'instruction de Senlis (Oise), selon une source proche du dossier. Il a dénoncé «une vengeance amoureuse» par la voix de son avocate. (ats/nxp)

Créé: 30.01.2020, 13h33

Articles en relation

Il conteste en vain sa peine pour viol de sa propre fille

Vaud Un homme avait été condamné à 12 ans de prison par la justice vaudoise pour plusieurs viols qu'il commettait en endormant ses victimes avec de l'éther. Il espérait voir sa peine revue. Raté. Plus...

Une psy démonte les «mythes» sur le viol

Procès Weinstein Appelée à témoigner lors du procès du producteur de cinéma Harvey Weinstein, une psychiatre a battu en brèche certains faits. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.