Passer au contenu principal

Pikachu dans la bataille identitaire des Hongkongais face à la Chine

Nintendo a fâché toute une génération en abandonnant le nom cantonais du Pokémon en faveur du seul mandarin.

Pikachu, le plus illustre des Pokémon.
Pikachu, le plus illustre des Pokémon.
Keystone

«Non à Pei-kaa-jau! Rendez-nous Bei-kaa-chyu!» Devant le consulat du Japon à Hongkong, les dizaines de manifestants scandant lundi ce slogan faisaient écho à la pétition signée par des milliers de fans de Pikachu fâchés contre Nintendo. La société japonaise est la cible de leur colère depuis qu’elle a abandonné, ce printemps, le nom cantonais du célèbre Pokémon au profit de sa prononciation en mandarin, langue officielle de la République populaire de Chine. Pour beaucoup, la mascotte jaune est ainsi devenue le symbole d’une insidieuse bataille identitaire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.