Passer au contenu principal

Etats-UnisPirates russes veulent perturber les élections

Selon deux élus du Congrès américain, les agences de renseignement russes tentent d'influencer le scrutin.

La potentielle première présidente des Etats-Unis, entourée par les deux derniers présidents démocrates Barack Obama et son mari Bill Clinton, le 7 novembre 2016 à Philadelphie. (Mardi 8 novembre 2016).
La potentielle première présidente des Etats-Unis, entourée par les deux derniers présidents démocrates Barack Obama et son mari Bill Clinton, le 7 novembre 2016 à Philadelphie. (Mardi 8 novembre 2016).
AFP
Bruce Springsteen est venu soutenir Hillary Clinton à Philadelphie, le 7 novembre 2016. (Mardi 8 novembre 2016).
Bruce Springsteen est venu soutenir Hillary Clinton à Philadelphie, le 7 novembre 2016. (Mardi 8 novembre 2016).
AFP
Le sénateur Bernie Sanders a soutenu son ancienne rivale, Hillary Clinton, avant le début de la convention démocrate, à Philadelphie. (Lundi 25 juillet 2016)
Le sénateur Bernie Sanders a soutenu son ancienne rivale, Hillary Clinton, avant le début de la convention démocrate, à Philadelphie. (Lundi 25 juillet 2016)
AP Photo/Carolyn Kaster, Keystone
1 / 150

Une série de récents piratages informatiques laisse à penser que la Russie est en train d'essayer de perturber les élections prévues le 8 novembre prochain aux Etats-Unis, selon deux élus du Congrès américain jeudi 22 septembre.

«En se basant sur les briefings que nous avons reçus, nous en concluons que les agences du renseignement russes font de sérieux efforts concertés pour influencer les élections américaines», ont indiqué dans un communiqué la sénatrice Dianne Feinstein et le représentant Adam Schiff, tous deux démocrates.

«Au minimum ces manoeuvres sont destinées à instiller le doute à propos de la sécurité de nos élections, et elles visent à en influencer les résultats. On ne peut pas voir d'autres raisons rationnelles au comportement des Russes», ont-ils ajouté.

Les responsables américains n'ont pas directement pointé du doigt la Russie pour une récente vague de piratages, notamment celui des serveurs du parti démocrate, mais de nombreux analystes estiment que ces attaques viennent clairement de pirates informatiques russes.

Demande d'arrêt immédiat

Mme Feinstein et M. Schiff font tous deux partie de commissions du renseignement et à ce titre reçoivent des briefings et informations sensibles. Ils estiment que les attaques «ne peuvent venir que de hauts responsables du gouvernement russe» et ont appelé le président Vladimir Poutine à «demander immédiatement l'arrêt de ces activités».

«Nous espérons que tous les Américains vont s'allier ensemble pour repousser ces efforts russes», ont-ils ajouté.

La semaine passée, le ministre américain de la Sécurité intérieure, Jeh Johnson, avait exprimé sa confiance dans la sécurité et l'intégrité des systèmes électoraux, en dépit des récents piratages.

Le département de la Sécurité intérieure reste «prêt à aider les responsables électoraux locaux pour protéger leurs systèmes» comme il le fait pour des entreprises ou d'autres organisations, avait-il ajouté.

Ce ministère doit publier des conseils pratiques pour assurer la sécurité des bases de données des électeurs inscrits et faire face à des menaces potentielles.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.