«La police n’a absolument rien fait»

Drame en EgypteAprès le drame qui s’est déroulé dans le stade de Port Said, des témoins dénoncent: les forces de l’ordre, pourtant bien présentes, n’ont rien fait pour intervenir.

Les forces de l'ordre, bien présentes dans le stade,sont accusées d'être restées passives.

Les forces de l'ordre, bien présentes dans le stade,sont accusées d'être restées passives. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une septantaine de morts, plus de 1000 blessés, des scènes de guerre: après l’horreur survenue dans le stade de football de Port Said, l’Egypte est sous le choc. Des personnes sur place au moment des faits font état d’une insoutenable violence.

Les joueurs professionnels sont particulièrement touchés. «C’est terminé. Nous avons pris la décision de ne plus jamais jouer», a déclaré le gardien Sharif Ikrami à la télévision privée ONTV, relayée par le Blick.

Les morts et les blessés ont été emmenés dans les vestiaires: «Nous avons vu des gens mourir sous nos yeux, a poursuivi Scharif Ikrami, qui a lui-même été blessé dans les émeutes. Comment pourrions-nous envisager de pratiquer à nouveau le foot? Nous ne pouvons même pas y penser.»

Une guerre planifiée

Pour Ehe Ali, le médecin de l’équipe A-Ahli, les choses sont claires: il s’agit d’une «guerre, qui a été planifiée».

Aucun de ceux qui a assisté au déferlement ne comprend le comportement des forces de l’ordre. Ni pourquoi les sorties d’urgence sont restées fermées: «Les attaques ont provoqué la panique, des gens se pressaient contre les portes en métal et se piétinaient, a expliqué Ossama El-Zayat, supporter de 23 ans. Les agents de sécurité tiraient en l’air. Tout le monde a eu tellement peur.»

Manuel José, l’entraîneur portugais de Al-Ahli, n’est pas en reste. Il se montre très critique envers la police: «Il y avait des douzaines d’agents, mais ils ont soit disparu, soit ils n’ont rien fait.»

De nombreux Egyptiens doutent que les fans de l’équipe-hôte aient provoqué les émeutes. «Des amis qui revenaient du match m’ont dit qu’ils avaient été attaqués par un groupe inconnu», a publié sur son compte Twitter le journaliste égyptien Mohamed Beshir.

Créé: 02.02.2012, 11h33

Dossiers

Galerie photo

Le football et ses tragédies en images

Le football et ses tragédies en images Les violences meurtrières survenues mercredi soir dans la ville égyptienne de Port Saïd s'ajoutent à une longue série de drames liés au football.

Le drame filmé dans le stade

Galerie photo

Egypte: dix peines capitales pour un match de foot qui a tourné au carnage

Egypte: dix peines capitales pour un match de foot qui a tourné au carnage Cinq ans après les émeutes meurtrières qui avaient fait 74 morts dans un stade de football à Port-Saïd,la justice égyptienne a confirmé les peines de mort de 10 supporteurs. Les émeutes qui ont secoué Port-Saïd en 2012, à l'issue d'un match remporté par

Articles en relation

Une simple rixe sportive? Non, un match politique

Drame en Egypte Le match qui s’est soldé par une tragédie hier en Egypte opposait une équipe enracinée dans l’opposition à une équipe associée au pouvoir de Moubarak. Pour le politologue Ahmed Benani, l'enjeu est éminemment politique. Plus...

Les victimes piétinées ou tuées à l'arme blanche?

Drame en Égypte Selon le ministre de l'Intérieur, la majorité des personnes a été écrasée dans le mouvement de foule. Mais d'aucuns déplorent déjà que certains supporters aient pu entrer dans le stade, couteau en poche. Polémique. Plus...

Les premières têtes sautent après le drame égyptien

Fusible Les départs se succèdent parmi les officiels égyptiens, suite aux violences qui ont fait 74 morts mercredi soir à Port-Saïd. La direction de la fédération égyptienne de football a été limogée. Plus...

«Ce n'est pas du football. C'est la guerre»

Drame en Égypte Des bagarres entre supporters ont fait plus de 70 morts à la fin d'un match de football dans la ville égyptienne de Port Saïd. Plus...

Violences dans les stades: principaux drames

Football La mort de plusieurs dizaines de supporters mercredi soir dans des violences après un match de football dans la ville égyptienne de Port Saïd s'ajoute à une longue série de drames liés au football. Plus...