Un pont bloqué à la frontière colombienne

VenezuelaL'armée vénézuélienne bloque un pont qui doit servir à acheminer de l'aide humanitaire vitale dans le pays.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des militaires vénézuéliens ont bloqué mardi un pont à la frontière avec la Colombie, a déclaré un député de l'opposition. Une aide humanitaire internationale est attendue au Venezuela, pays soumis à une grave pénurie de vivres et de médicaments.

L'accès au pont de Tienditas, qui relie les localités de Cucuta, en Colombie, et d'Urena, au Venezuela, a été barré par un camion-citerne et un grand conteneur, a constaté une équipe de l'AFP sur place.

Selon le député, le passage sur le pont a été coupé après un incident confus survenu à Urena lors de l'arrivée de militaires arrivés à bord de véhicules blindés surveiller la frontière. Trois personnes auraient été blessées, lorsqu'un blindé a renversé des motocyclistes.

Le pont de Tienditas n'est pas en service actuellement. Il aurait dû être inauguré en 2016, mais la fermeture de la frontière entre le Venezuela et la Colombie, ordonnée à la fin 2015 par le président vénézuélien Nicolás Maduro et levée plusieurs mois plus tard, a retardé son ouverture.

Graves pénuries

Selon des informations de presse, ce pont devait cependant être l'une des voies choisies pour l'entrée d'aide humanitaire internationale au Venezuela. Mais le député a déclaré que "cela n'avait pas été décidé" pour le moment.

Le président du Parlement Juan Guaido, reconnu par une quarantaine de pays comme le président par intérim du Venezuela, a sommé l'armée de ne pas empêcher l'entrée en territoire vénézuélien de l'aide humanitaire qu'il réclame.

La population subit depuis longtemps de graves pénuries d'aliments de première nécessité et de médicaments en raison de la crise économique que connaît le Venezuela. Le président Maduro s'oppose pour sa part à cette entreprise d'aide humanitaire, qu'il considère comme un «prétexte» pour justifier une éventuelle intervention armée étrangère. «Le Venezuela n'a pas besoin de demander l'aumône», a-t-il lancé. «S'ils veulent aider, qu'ils mettent fin au blocus et aux sanctions» qui frappent le Venezuela.

(afp/nxp)

Créé: 06.02.2019, 05h23

Galerie photo

Venezuela: le président du Parlement s'autoproclame «président»

Venezuela: le président du Parlement s'autoproclame «président» Deux présidents se faisaient face au Venezuela après que le président du Parlement, contrôlé par l'opposition, s'est autoproclamé «président» par intérim.

Articles en relation

Guaido multiplie les soutiens internationaux

Venezuela Le chef de file de l'opposition, reconnu comme président par 19 pays européens, a reçu lundi le soutien du Groupe de Lima. Plus...

Rome bloque une position de l'UE contre Maduro

Venezuela Caracas peut se frotter les mains car l'Italie n'a pas apporté son soutien à un texte, censé légitimer l'opposant Juan Guaido. Plus...

Berne ne reconnaîtra pas tout de suite Juan Guaido

Venezuela Si de nombreuses chancelleries européennes ont reconnu Juan Guaido comme président «par intérim» du Venezuela, ce n'est pas le cas de la Suisse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.