Passer au contenu principal

Porochenko annonce la libération de 1200 prisonniers

Le président ukrainien a confirmé que les prisonniers détenus par les rebelles ont retrouvé leur liberté. Il n'a cependant pas précisé s'il s'agissait d'échanges.

Le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé lundi au cours d'une visite à Marioupol, dans l'est de l'Ukraine, où les rebelles prorusses affrontent l'armée depuis plusieurs jours en dépit de la trêve, la libération de 1200 personnes capturées par les rebelles.

Echange ou non?

Depuis le début du cessez-le feu avec les rebelles vendredi soir, «nous avons réussi à libérer 1200 de nos prisonniers», a déclaré le chef de l'Etat, cité par l'agence de presse Interfax-Ukraine. Il n'a pas précisé s'il s'agissait d'un échange de prisonniers avec les rebelles prévu par l'accord conclu à Minsk.

Le président a tweeté à son arrivée que les rebelles prorusses avaient commencé à tirer sur des postes de contrôle à la périphérie de Marioupol en apprenant qu'il devait se rendre pour la première fois dans ce port stratégique depuis le début du conflit : «ils pensaient qu'ils m'effrayeraient. Mais personne n'a peur d'eux», a-t-il écrit.

«Ceci est notre terre ukrainienne, nous ne la donnerons à personne», a-t-il également tweeté. Portant l'uniforme militaire, M. Porochenko a chanté l'hymne national ukrainien à son arrivée à Marioupol, dernière grande ville de l'Est sous contrôle ukrainien. Ces derniers jours et en dépit du cessez-le-feu, des combats ont éclaté en plusieurs points proches de Marioupol entre les insurgés et les forces ukrainiennes qui ont repoussé leurs attaques, selon l'armée.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.