Porochenko limoge le gouverneur d'une région clé

UkraineUn oligarque à la tête de la région frontalière de Dnipropetrovsk, territoire sous tensions situé dans l'est du pays, a dû présenter sa démission au président ukrainien.

Petro Porochenko (à g.) et Igor Kolomoïski (à d.) face à face.

Petro Porochenko (à g.) et Igor Kolomoïski (à d.) face à face. Image: Mikhail Palinchak/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président ukrainien Petro Porochenko a limogé le gouverneur de Dnipropetrovsk, dans l'est du pays, suite à l'intrusion d'hommes armés dans les bureaux de la compagnie pétrolière publique UkrTransNafta jeudi dernier. A Kiev, deux hauts fonctionnaires ont été interpellés pour corruption en pleine réunion du gouvernement.

Ihor Kolomoïski, homme d'affaires dont la fortune est estimée à 1,8 milliard de dollars par «Forbes» pour des activités dans la banque, le secteur énergétique et les médias, était un allié précieux du gouvernement du Kiev.

Il est au centre d'une affaire politique depuis une semaine après l'irruption d'hommes masqués et armés dans les bureaux de la direction d'UkrTransNafta à Kiev dont le directeur, un allié de Ihor Kolomoiski, a été remplacé.

Contre les prorusses

La fortune d'Ihor Kolomoïski servait à financer des bataillons de volontaires dans la guerre contre les séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine.

Dans un communiqué publié sur le site de la présidence, Petro Porochenko explique que l'oligarque a lui-même offert de quitter ses fonctions de gouverneur lors d'une réunion mardi soir.

Ihor Komoloïski, 52 ans, fait partie de ces hommes d'affaires qui ont fait fortune après l'indépendance de l'Ukraine en 1991 et ont pris le contrôle de pans entiers de l'économie locale, y compris dans des secteurs stratégiques comme l'énergie. Ils sont devenus des acteurs politiques influents en coulisses.

A Kiev, le directeur du service d'État pour les Situations d'urgence Serguiï Botchkovski et son adjoint Vassyl Stoïetski ont été menottés et arrêtés durant une réunion gouvernementale. Ils sont accusés d'avoir effectué des achats publics «à des prix beaucoup plus élevés», notamment auprès du géant pétrolier russe Loukoïl, selon la police. (afp/nxp)

Créé: 25.03.2015, 13h12

Articles en relation

Le chef étoilé Pierre Gagnaire victime de la crise en Ukraine

Moscou Connu pour sa cuisine moléculaire et dont le restaurant parisien est triple étoilé depuis 1998, Pierre Gagnaire ferme son restaurant en Russie. Plus...

Kiev approuve une autonomie limitée pour l'est du pays

Ukraine Les députés ukrainien ont donné leur feu vert à un statut spécial pour les zones contrôlées par les séparatistes. Plus...

Kiev «doit payer» pour le gaz livré aux régions rebelles

Energie Kiev «doit payer» pour le gaz que le groupe russe Gazprom a commencé jeudi à livrer aux territoires de l'est séparatiste de l'Ukraine, a annoncé vendredi le premier ministre russe Dmitri Medvedev. Plus...

Un an après, hommage aux victimes et disparus du Maïdan

Ukraine Des milliers d'Ukrainiens se sont rassemblés à Kiev pour une cérémonie sur la place de l'Indépendance, plus connue sous le nom de Maïdan. Il y a un an, des manifestations avaient été brutalement réprimées sur cette place. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.