Passer au contenu principal

Attentat: un possible complice s'est rendu

La Belgique avait lancé un avis de recherche et signalé l'homme à la France jeudi. Le suspect s'est rendu à la police d'Anvers.

L'important stock d'armes retrouvé dans la voiture et au domicile de l'assaillant après l'attaque témoigne que celui-ci prévoyait un acte de grande ampleur. (Jeudi 22 juin 2017)
L'important stock d'armes retrouvé dans la voiture et au domicile de l'assaillant après l'attaque témoigne que celui-ci prévoyait un acte de grande ampleur. (Jeudi 22 juin 2017)
AFP
Le ministère français de l'Intérieur a confirmé avoir reçu jeudi un avis de recherche visant un homme de la part de la Belgique. (Vendredi 21 avril 2017)
Le ministère français de l'Intérieur a confirmé avoir reçu jeudi un avis de recherche visant un homme de la part de la Belgique. (Vendredi 21 avril 2017)
AFP
Une perquisition a été menée en région parisienne au domicile de l'assaillant. L'homme a semblé avoir agi seul lors de l'agression, et des investigations sont en cours pour établir «s'il a bénéficié ou pas de complicités», a ajouté le procureur. (Jeudi 20 avril 2017)
Une perquisition a été menée en région parisienne au domicile de l'assaillant. L'homme a semblé avoir agi seul lors de l'agression, et des investigations sont en cours pour établir «s'il a bénéficié ou pas de complicités», a ajouté le procureur. (Jeudi 20 avril 2017)
1 / 15

Un individu peut-être lié, selon les autorités belges, à la fusillade survenue jeudi soir à Paris s'est rendu à la police à Anvers, en Belgique, a rapporté vendredi l'agence de presse Belga. Trois membres de la famille de l'assaillant des Champs-Elysées ont été placés en garde à vue.

Les autorités françaises enquêtaient sur un homme signalé par la Belgique après l'attaque de jeudi soir commise contre un fourgon de police. De source policière, on faisait état du lancement d'un avis de recherche pour retrouver un potentiel complice de la fusillade.

Par ailleurs, trois membres de l'entourage familial de l'assaillant des Champs-Elysées ont été interpellés et placés en garde à vue, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.