Les «possibles» colistiers de Trump

Etats-UnisLa convention républicaine fera son choix le 18 juillet. Mais les noms de Newt Gingrich et Chris Christie sortent du lot.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Newt Gingrich, ex-président de la Chambre des républicains, et le gouverneur du New Jersey Chris Christie tiennent la corde parmi les possibles colistiers de Donald Trump pour la présidentielle américaine.

Donald Trump, qui n'a jamais assuré de fonction élective, a indiqué qu'il cherchait pour le poste de vice-président un vétéran de la politique à même de l'aider à évoluer dans les arcanes du pouvoir à Washington, a-t-on appris vendredi de sources proches de la campagne.

Newt Gingrich, inspirateur d'une «révolution républicaine» et qui a présidé la Chambre des représentants entre 1995 et 1999 sous la présidence du démocrate Bill Clinton, et Chris Christie, qui s'est retiré très tôt de la primaire républicaine, remplissent ce critère.

Parmi les autres noms pressentis figurent notamment le sénateur du Tennessee Bob Corker et les gouverneurs Mike Pence (Indiana) et Mary Fallin (Oklahoma). La convention du Parti républicain s'ouvre dans moins de trois semaines, le 18 juillet, à Cleveland, dans l'Ohio.

Dix points d'écart

Dans les sondages, l'avance d'Hillary Clinton sur Donald Trump repasse sous la barre des dix points pour la première fois en deux semaines, selon une estimation Reuters/Ipsos publiée vendredi.

La candidate démocrate est créditée de 43,9% des intentions de vote en vue de l'élection présidentielle, contre 34,5% pour le vainqueur de la primaire républicaine. Les 21,7% restants déclarent ne soutenir aucun candidat. Ce nouveau sondage a été conduit entre le 27 juin et le 1er juillet auprès d'un millier d'électeurs potentiels.

Dans la précédente enquête Reuters/Ipsos, Hillary Clinton comptait onze points d'avance (45,3% contre 34,1%). (ats/nxp)

Créé: 02.07.2016, 08h13

Articles en relation

Joe Biden part en campagne avec Hillary Clinton

Etats-Unis De son côté, Donald Trump a lancé une nouvelle pique en direction du Mexique, coupable de voler des emplois. Plus...

Donald Trump, le viol pour arme de campagne

Etats-Unis Le républicain recourt souvent à l’image du viol pour décrire les «attaques» contre son pays. Pourquoi cette obsession? Plus...

Barack Obama en campagne avec Hillary Clinton

Etats-Unis L'avance de la démocrate sur Donald Trump dans les sondages diminue. Plus...

Barack Obama dénonce la tentation du repli

Amérique du Nord Réuni avec ses homologues mexicain et canadien, il a ciblé Donald Trump. Plus...

Hillary Clinton creuse l'écart face à Donald Trump

Présidentielle américaine Hillary Clinton a retrouvé une avance à deux chiffres face Donald Trump cette semaine, selon un sondage Reuters/Ipsos publié samedi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.