Poutine fait goûter ses plats de peur d'être empoisonné

RussieLe président russe emploierait un goûteur à plein temps pour tester sa nourriture tant il craint d'être tué par empoisonnement.

Vladimir Poutine n'a pas confiance dans la nourriture qui lui est servie.

Vladimir Poutine n'a pas confiance dans la nourriture qui lui est servie. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vladimir Poutine aurait semble-t-il une sérieuse tendance à la paranoïa. Le président russe ferait en effet appel à un goûteur parmi l'équipe chargée d'assurer sa sécurité afin de tester tous les plats qui lui sont servis, rapporte le journal The Independant, en Grande-Bretagne.

L'information est sortie après la rencontre cette semaine à Londres du Club des Chefs des Chefs, qui regroupe les cuisiniers personnels des leaders de la planète. Le dirigeant russe ne ferait pas confiance aux chefs étrangers et il se ferait accompagner en permanence d'une personne à plein temps pour vérifier que ses menus ne sont pas dangereux pour sa vie ou sa santé.

Courant chez les dictateurs

Il n'est pas le premier dirigeant à employer un goûteur. La pratique est même courante chez les dictateurs, à commencer par son prédécesseur et compatriote Joseph Staline. Le quotidien anglais rappelle en outre qu'Adolf Hitler, l'ex-dirigeant roumain Ceausescu ou encore Saddam Hussein en faisaient tout autant, de même que les empereurs romains ou la famille des Borgias en Italie.

A noter que Vladimir Poutine n'est pas le seul à faire des caprices en matière de nourriture. La reine Elizabeth II elle refuserait de manger des crustacés, son époux Philip exigerait de la bière à table plutôt que du vin. Quant à Barack Obama, on apprend qu'il détesterait les betteraves.

(nxp)

Créé: 24.07.2014, 15h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.