Passer au contenu principal

Poutine laisse planer le doute sur son avenir

Le dirigeant russe a laissé entendre qu'il respectera la Constitution et qu'il abandonnera la présidence en 2024.

Vladimir Poutine aura 71 ans en 2024, quand il achèvera son mandat.
Vladimir Poutine aura 71 ans en 2024, quand il achèvera son mandat.
Keystone

Vladimir Poutine a laissé planer le doute vendredi sur son avenir après son quatrième mandat, qui s'achève en 2024, laissant entendre qu'il pourrait redevenir Premier ministre comme il l'avait fait en 2008.

«Je m'en suis toujours tenu et je m'en tiens à la Constitution de la Russie. Dans la Constitution, il est écrit clairement: pas plus de deux mandats» consécutifs, a-t-il déclaré lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg alors qu'il était interrogé pour savoir s'il quitterait réellement le pouvoir après 2024.

«Aujourd'hui, j'en suis à mon deuxième mandat», a-t-il ajouté avant de rappeler qu'en 2008, il avait abandonné son poste de président pour devenir Premier ministre avant de revenir au pouvoir quatre ans plus tard.

Redevenir Premier ministre?

«J'ai abandonné le poste de président parce que la Constitution n'autorisait pas à être élu une troisième fois. Voilà tout. Je suis prêt à m'en tenir à cette règle à l'avenir», a-t-il déclaré, laissant ainsi entendre qu'il pourrait appliquer la même méthode et redevenir Premier ministre.

En 2008, après son deuxième mandat comme président, Vladimir Poutine avait confié le Kremlin à Dmitri Medvedev. Mais Vladimir Poutine, devenu Premier ministre, était resté le véritable homme fort du pays, s'exprimant sur tous les dossiers cruciaux et prenant les principales décisions, selon les observateurs.

Interrogé en mars par un journaliste au soir de sa victoire à l'élection présidentielle sur un éventuel nouveau mandat en 2030, Vladimir Poutine avait semblé écarter une telle hypothèse: «Vous devez plaisanter! Qu'est-ce je dois faire? Rester ici jusqu'à mes 100 ans? Non». Le président russe, né le 7 octobre 1952, aura 71 ans en 2024, quand il achèvera son mandat.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.