Poutine-Trump: l'échange a été «très vigoureux»

HambourgLors de la première rencontre des deux dirigeants, en marge du G20, il a été question des interférences présumées de la Russie dans la campagne présidentielle américaine.

Le président américain rencontrant le chef de la diplomatie russe Sergei Lavrov et le chef de l'Etat russe, Vladimir Poutine.

Le président américain rencontrant le chef de la diplomatie russe Sergei Lavrov et le chef de l'Etat russe, Vladimir Poutine. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Donald Trump et Vladimir Poutine ont eu vendredi un échange «très vigoureux» au sujet des interférences présumées de la Russie dans la campagne présidentielle américaine lors de leur première rencontre vendredi en Allemagne, a indiqué le chef de la diplomatie américaine.

Il y a eu un «échange très long et très vigoureux» entre les deux chefs d'Etat lors de leur première rencontre en marge du G20 de Hambourg, a déclaré à la presse le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson.

Il a estimé que les interférences russes constituaient «un obstacle significatif» dans les relations entre les deux pays, tout en nuançant néanmoins, évoquant «l'alchimie très positive entre les deux présidents» ainsi qu'une rencontre très «constructive», ajoutant que «la connexion entre les deux dirigeants s'est faite très rapidement».

Donald Trump «a insisté à plusieurs reprises auprès du président Poutine au sujet de l'ingérence russe», a dit le chef de la diplomatie américaine, ajoutant que le président russe avait «nié une telle implication, comme il l'a fait dans le passé».

Interprétation russe tout autre

La délégation russe a eu toutefois une autre interprétation de l'entretien entre les deux dirigeants. Pour Moscou, en effet, Donald Trump, a «accepté» les dénégations russes sur ce sujet très sensible.

«Le président Trump a dit qu'il avait entendu des déclarations claires de Poutine affirmant que ceci n'est pas vrai et que les autorités russes ne sont pas intervenues, et qu'il accepte ces déclarations», a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères.

Les promesses du président américain de normaliser les relations entre Moscou et Washington se sont jusqu'ici heurtées aux accusations de collusion entre la Russie et des membres de l'équipe de campagne de Donald Trump.

Plusieurs enquêtes, dont l'une menée par le FBI, sont en cours sur ces liens avec la Russie. Donald Trump a lui rejeté ces accusations avec force.

(afp/nxp)

Créé: 07.07.2017, 20h41

Galerie photo

G20 à Hambourg: des manifestations violentes en marge du sommet

G20 à Hambourg: des manifestations violentes en marge du sommet De nouveaux heurts éclatent en marge du sommet du G20 à Hambourg, des manifestants incendiant notamment des voitures de la police allemande, a annoncé cette dernière sur Twitter.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.