Au pouvoir depuis 20 ans, Poutine prône l'«unité»

RussieLe président russe a présenté mardi ses traditionnels voeux de fin d'année. Des voeux qui marquent les 20 ans de son accession au pouvoir.

Poutine est arrivé au pouvoir en succédant à Boris Eltsine malade, qui avait démissionné le 31 décembre 1999.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président Vladimir Poutine a appelé mardi dans ses voeux de fin d'année les Russes à l'«unité» pour poursuivre le «développement» du pays, au 20e anniversaire de son arrivée au pouvoir en 1999.

«Nous vivons en des temps agités, dynamiques et contradictoires, mais nous pouvons et devons faire tout pour que la Russie se développe avec succès», a déclaré M. Poutine dans ses voeux télévisés, diffusés à minuit dans l'ouest du pays mais déjà disponibles dans l'Extrême Orient russe en raison du décalage horaire.

«Ce n'est qu'ensemble que nous ferons face aux défis auxquels sont confrontés la société et le pays. Notre unité est la base qui nous permettra d'atteindre les objectifs les plus élevés», a-t-il poursuivi. Poutine a loué les aïeux des Russes, une «génération héroïque et inébranlable de vainqueurs», alors que la Russie célèbrera l'année prochaine les 75 ans de la victoire de l'URSS sur l'Allemagne nazie.

Sucession de Boris Eltsine

Le 31 décembre 2019 marque les 20 ans de l'arrivée à la tête de l'Etat de Vladimir Poutine: c'est lors de ses voeux de Nouvel an à la télévision en 1999 que le président d'alors Boris Eltsine, affaibli, avait en effet annoncé sa démission à la surprise générale, donnant les rênes du pays par intérim à son dauphin, le Premier ministre Poutine, alors peu connu et nommé quelques mois auparavant.

Elu président peu après, Vladimir Poutine a remis progressivement en place un pouvoir sans partage, qu'il soit président ou de nouveau Premier ministre entre 2008 et 2012. Restaurant la place de son pays sur la scène internationale et ramenant un semblant de stabilité, il marginalise également minutieusement toutes les voix critiques et n'hésite pas à se confronter aux Occidentaux.

Vladimir Poutine est jusqu'à présent resté mystérieux sur ses intentions après 2024, date à laquelle expire son actuel second mandat consécutif, et après lequel il ne peut pas en théorie se représenter selon la Constitution. (afp/nxp)

Créé: 31.12.2019, 14h58

Articles en relation

En vingt ans de pouvoir, Poutine a anéanti le débat

Russie Le 31 décembre 1999, le premier président de la Russie post-soviétique, Boris Eltsine, confiait le Kremlin à un quasi inconnu. Plus...

Poutine inaugure une voie ferrée vers la Crimée

Russie La liaison ferroviaire qui relie Moscou à Simféropol, capitale de la Crimée, sera opérationnelle dès 2020. Plus...

Poutine va-t-il quitter le Kremlin en 2024?

Russie Interrogé sur la limitation du nombre de mandats à la présidence, le dirigeant russe a lâché un commentaire qui relance les spéculations. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.