Le premier avion de ligne chinois a bien décollé

Transport aérienCet avion «100% made in China» est un enjeu de taille pour la Chine qui veut ne pas dépendre de Boeing ou d'Airbus pour transporter ses citoyens.

Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le C919, un moyen-courrier conçu par la Chine pour bousculer le duopole Airbus-Boeing, a pris son envol pour la toute la première fois vendredi. Cette avancée technologique illustre les ambitions aéronautiques de Pékin.

L'appareil, construit par l'entreprise publique Commercial Aircraft Corporation of China (Comac), a décollé depuis l'aéroport international de Shanghai, pour un vol d'essai censé durer une heure et demie, ont constaté des journalistes de l'AFP sur place.

L'appareil, blanc, bleu et vert avec la mention «C919» peinte sur l'empennage, a quitté le sol comme prévu à 14h00 locales (08h00 suisses), sous les cris et les applaudissements de milliers de personnes rassemblées le long de la piste de décollage. Le trafic aérien avait été restreint pour l'occasion.

Enjeu de prestige

Avec cet appareil capable de transporter 168 passagers sur 5550 km, Comac espère rivaliser sur les vols régionaux avec les deux stars internationales du moyen-courrier, le B737 de l'américain Boeing et l'A320 de l'européen Airbus.

Le régime communiste a fait de cet appareil, dont le premier exemplaire avait été dévoilé au public en novembre 2015, un enjeu de prestige. Des fonds publics ont été abondamment employés pour sa fabrication. Ne pas avoir d'avion «made in China», c'est se trouver «à la merci des autres», avait déploré le président Xi Jinping en 2014.

(afp/nxp)

Créé: 05.05.2017, 08h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.