Mehdi Nemmouche clame son innocence

Attentat du Musée juif de BruxellesMehdi Nemmouche, jugé pour l'attentat au Musée juif de Bruxelles qui avait fait quatre morts, a clamé son innocence lors d'une audience préliminaire.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le djihadiste, français Mehdi Nemmouche, accusé d'avoir tué quatre personnes en 2014 au Musée juif de Bruxelles, espère «voir son innocence reconnue» lors de son procès qui s'ouvrira le 10 janvier, a annoncé jeudi son avocat Sébastien Courtoy.

«Mehdi Nemmouche espère enfin, après quatre années (d'emprisonnement, ndlr), voir son innocence reconnue», a déclaré Me Courtoy lors d'une audience préliminaire devant la Cour d'assises de Bruxelles, en présence de l'accusé et destinée à préparer le procès à venir. «Il vient ici dans les dispositions les plus respectueuses et respecte l'autorité de la Cour», a assuré l'avocat.

Au cours de cette première audience, la défense de Mehdi Nemmouche s'est opposée à ce que des membres de sa famille ou de sa famille d'accueil pendant son enfance et son adolescence soient entendus lors du procès. «Nous ne souhaitons pas faire de ce dossier un dossier de l'émotion», a justifié Me Courtoy.

Un ancien geôlier en Syrie

Mehdi Nemmouche a lui même demandé à la Cour de ne pas faire témoigner sa grand-mère, bientôt âgée «de 79 ans», chez qui il a habité à plusieurs reprises, notamment avant et après son départ en Syrie. «Sa première audition en 2014 (lors de l'instruction) avait été extrêmement difficile», a-t-il assuré, affirmant qu'il n'y avait «rien dans son témoignage».

Me Courtoy a par ailleurs contesté une demande de l'accusation pour faire venir à la barre quatre journalistes français qui soupçonnent Mehdi Nemmouche d'avoir été leur geôlier en Syrie, un dossier dans lequel il a été mis en examen en France.

«Nous ne craignons pas ces témoignages, mais la Cour souhaite-t-elle que les preuves à apporter dans ce dossier soient remplacées par une autre affaire ?», a lancé Me Courtoy, qualifiant cette demande de «manoeuvre attentatoire aux droits de la défense».

Selon l'accusation, Mehdi Nemmouche, délinquant multirécidiviste, est l'homme qui, le 24 mai 2014, avait ouvert le feu dans le hall d'entrée du Musée juif, tuant un couple de touristes israéliens, une bénévole française et un jeune employé belge du Musée. Il sera jugé avec un complice français présumé, Nacer Bendrer, un délinquant originaire de Marseille âgé de 30 ans. (afp/nxp)

Créé: 20.12.2018, 11h45

Articles en relation

Nemmouche aux assises avec un complice présumé

Tuerie du musée juif Le tireur du Musée juif à Bruxelles, Mehdi Nemmouche, sera jugé par un jury populaire fin 2018 ou début 2019. Plus...

Nemmouche «est en train de perdre la vue» en prison

Tuerie du Musée juif Mehdi Nemmouche, auteur présumé de la tuerie du Musée juif à Bruxelles, menace de faire faux bond à son futur procès. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.