Passer au contenu principal

Première nuit en prison pour Salah Abdeslam

Le seul survivant du commando des attentats de Paris a été incarcéré à la prison de Bruges.

La Belgique a demandé à la France de lui remettre Salah Abdeslam, seul terroriste vivant des attentats de Paris de novembre 2015. Elle veut le juger dans le cadre d'un autre procès. (Vendredi 27 octobre 2017)
La Belgique a demandé à la France de lui remettre Salah Abdeslam, seul terroriste vivant des attentats de Paris de novembre 2015. Elle veut le juger dans le cadre d'un autre procès. (Vendredi 27 octobre 2017)
AFP
La justice belge a inculpé un nouveau suspect en lien avec les attentats ayant fait 32 morts dans le centre et à l'aéroport de Bruxelles, le 22 mars 2016. (Mercredi 11 octobre 2017)
La justice belge a inculpé un nouveau suspect en lien avec les attentats ayant fait 32 morts dans le centre et à l'aéroport de Bruxelles, le 22 mars 2016. (Mercredi 11 octobre 2017)
AFP
L'enquête a montré que ces attentats avaient largement été préparés et coordonnés depuis Bruxelles. (Mardi 15 mars 2016)
L'enquête a montré que ces attentats avaient largement été préparés et coordonnés depuis Bruxelles. (Mardi 15 mars 2016)
AFP
1 / 63

Salah Abdeslam, seul survivant des commandos des attentats de Paris arrêté vendredi après quatre mois de cavale, a passé sa première nuit en prison en Belgique où, malgré son refus, les procédures nécessaires à son transfèrement vers la France vont se poursuivre.

Ce suspect-clé des plus sanglants attentats commis sur le sol français, qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés le 13 novembre, a été formellement inculpé samedi de tentatives d'assassinats terroristes et de participation aux activités d'un groupe terroriste par la justice belge.

Lors de ses deux auditions samedi-après-midi, Abdeslam a signifié à la juge d'instruction son refus d'être remis à la France. Il a ensuite été acheminé en ambulance dans la prison haute sécurité de Bruges (nord-ouest de la Belgique). Un complice, «le soi-disant Mounir Ahmed Alaaj, alias Amine Choukri», a été inculpé des mêmes chefs d'accusation a, lui, été placé en détention dans la prison de Lantin, à Liège, selon la RTBF.

Audition

Abdeslam a été incarcéré dans une aile «de sécurité spéciale et individuelle» de la prison de Bruges, où sont notamment aussi emprisonnés Mehdi Nemmouche, l'auteur de l'attaque contre le Musée juif à Bruxelles en mai 2014, ainsi que les deux individus qui l'ont exfiltré de Paris vers Bruxelles au lendemain des attentats.

Il y attendra son audition de mercredi devant la Chambre du conseil, juridiction belge d'instruction qui statuera sur le mandat d'arrêt belge émis à son encontre. Selon son avocat Sven Mary, «le mandat d'arrêt belge sera prolongé (mercredi) et l'enquête continuera».

«Il y a d'abord un dossier en Belgique qui est à gérer et où il doit s'expliquer, et la remise à la France pourra être suspendue en attendant le développement de l'enquête en Belgique», a déclaré l'avocat, un des ténors du barreau bruxellois sollicité par la famille Abdeslam pour le défendre.

«En ce qui concerne le mandat d'arrêt européen, puisqu'il y a un refus de remise, il (Salah Abdeslam) devra comparaître dans les quinze jours, à nouveau devant la Chambre du conseil», a-t-il affirmé.

Délai de 60 jours

C'est dans le cadre de ce mandat d'arrêt européen que la France souhaite son transfèrement à Paris. Une procédure «plus simple et plus efficace que l'extradition, puisqu'elle impose des délais brefs de traitement», a expliqué le ministère de la Justice français.

La décision définitive sur sa remise à la France doit ainsi intervenir dans un délai de 60 jours à compter de son arrestation, ou 90 jours s'il devait exercer un recours. Pour décider d'autoriser sa remise à la justice française, les magistrats belges ne devront pas examiner le fond du dossier mais uniquement statuer sur le respect de la procédure en vigueur.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.