Passer au contenu principal

La première tempête de l'automne arrive

Cinq nouveaux départements de l'arc atlantique ont été placés en vigilance orange en raison d'un risque de vents «très forts». En Suisse romande, on s'attend à de forts vents également.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
Keystone

Si huit départements français sont en alerte orange, la Suisse est sur le qui-vive également. En Suisse romande, l'arc lémanique et l'arc jurassien mais aussi le Mittelland et jusqu'à Bâle, Meteonews s'attend à «de forts vents jusqu'à 21 heures» ce samedi.

En France, aux département de Charente-Maritime, Gironde et Vendée, déjà placés en vigilance orange viennent s'ajouter les départements de Charente, des Landes, des Pyrénées-Atlantiques, des Deux-Sèvres et de la Vienne.

Ces huit départements subiront à partir de dimanche à 1 heure la première tempête automnale nécessitant une vigilance particulière, indique l'opérateur météo français. Météo France conseille de limiter ses déplacements dans ces départements.

La dépression liée à la tempête Amélie se situait samedi matin au large de l'Irlande, a par ailleurs indiqué l'opérateur météo.

La tempête «Amélie» circule sur le proche Atlantique aujourd'hui (samedi) en se creusant nettement. Elle touchera le littoral Atlantique en seconde partie de nuit de samedi à dimanche (à partir de 1 heure du matin), s'accompagnant de vents très forts. La tempête se décalera vers l'est dimanche en cours de matinée, les vents perdront alors progressivement en intensité, a précisé Météo France.

Rafales sur le littoral

Les rafales attendues sont de l'ordre de 130 à 140 km/h sur les littoraux en particulier de la Vendée à la Gironde. Dans les terres elles seront généralement comprises entre 100 et 110 km/h avec un aspect orageux sur Poitou-Charentes.

Par ailleurs, une vigilance vagues-submersion (de niveau jaune) a été également déclenchée pour le littoral aquitain et charentais: les vents génèrent de très fortes vagues et une forte surélévation du niveau de la mer.

Le long du littoral, les forts déferlements de ces vagues risquent d'engendrer des submersions sur les parties exposées ou vulnérables. L'intensité du phénomène est plus marquée au moment de la pleine mer (7-8h dimanche matin, coefficient 51), a précisé l'opérateur.

Le bassin d'Arcachon risque d'être concerné par des fortes vagues et une surcote importante (de plus de 50 cm). Le flux de sud-ouest soutenu va retarder la baisse du niveau d'eau, a mis en garde Météo France.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.