Passer au contenu principal

Le président iranien fustige le «novice» Trump

Hassan Rohani a condamné mercredi la suspension de l'admission de ressortissants musulmans aux Etats-Unis.

Hassan Rohani.
Hassan Rohani.
Keystone

Donald Trump est un «novice» en politique. Son apprentissage «coûtera cher aux Etats-Unis», a déclaré mercredi le président iranien Hassan Rohani, intensifiant ses critiques contre le décret anti-immigration adopté la semaine dernière par le président étasunien.

L'Iran est l'un des sept pays majoritairement musulmans du Moyen-Orient et d'Afrique concernés par le décret signé vendredi par Trump. Cette ordonnance censée «protéger la nation de l'arrivée de terroristes étrangers aux Etats-Unis» suspend pour 90 jours au moins l'admission sur le sol américain de ressortissants d'Iran, d'Irak, de Libye, de Syrie, du Yémen, de Somalie et du Soudan.

L'admission de réfugiés, quelle que soit leur provenance, est suspendue pour 120 jours au moins. Pour les réfugiés syriens, l'interdiction n'est pas limitée dans le temps.

«L'époque n'est pas à la séparation des gens», a dit M. Rohani dans un discours retransmis en direct à la télévision. «Il est novice en politique», a-t-il poursuivi en évoquant son homologue américain. «Il vient d'un monde différent. C'est un environnement entièrement neuf pour lui. Il lui faudra longtemps, et cela coûtera cher aux Etats-Unis, pour apprendre ce qui se passe dans le monde.»

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.