Le président Porochenko appelle au retrait des troupes russes

Crise en UkrianeLa trêve décrétée entre l'armée ukrainienne et les rebelles prorusses semblait tenir jeudi matin tandis que le président ukrainien Petro Porochenko appelait la Russie à retirer ses troupes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Selon le président Porochenko, le retrait des troupes russes conduirait à une paix quasi immédiate.

«S'il vous plaît, cessez le feu. S'il vous plaît, libérez les otages. S'il vous plaît, retirez vos troupes de mon territoire», a lancé Petro Porochenko lors d'une conférence de presse à Sydney avec le Premier ministre australien Tony Abbott, soutien affiché de l'Ukraine dans ce conflit.

«S'il vous plaît, fermez la frontière. Et je promets qu'en l'espace d'une, de deux ou de trois semaines, nous aurons la paix et la stabilité en Ukraine. C'est très simple», a-t-il ajouté.

L'Ukraine et l'Occident accusent la Russie d'être impliquée dans le conflit dans l'est de l'ancienne république soviétique, qui a fait plus de 4300 morts en huit mois, selon l'ONU. Moscou dément elle toute ingérence. Une trêve est intervenue mercredi, qui doit aboutir au retrait des armes lourdes du front et à la création d'une zone tampon.

Négociations de paix reportées

Des négociations de paix avec les rebelles prorusses étaient par ailleurs prévues initialement mardi à Minsk, mais elles ont été reportées sine die. Ces discussions sont urgentes pour assurer notamment la libération de 684 otages actuellement aux mains de rebelles prorusses, selon Kiev.

«Que ce soit clair, l'Ukraine ne fait pas la guerre uniquement pour sa propre indépendance, pour son intégrité territoriale. L'Ukraine fait la guerre pour la liberté, la démocratie et la paix» et «la Russie est isolée», a souligné Petro Porochenko.

Conférence des donateurs réclamée

Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a de son côté réclamé la tenue d'une conférence des donateurs internationaux pour aider l'Ukraine à éviter un défaut de paiement.

Son ministre de l'Economie, Aivaras Abromavicius, avait appelé la veille le Fonds monétaire international (FMI) à accroître son plan d'aide financière de 17 milliards de dollars (16,5 milliards de francs environ), expliquant que la détérioration des perspectives économiques de l'Ukraine rendait insuffisante l'ampleur initiale de ce plan.

Le programme du FMI a été conclu en avril pour consolider les réserves en devises étrangères et soutenir l'économie du pays. Mais le gouvernement de Kiev doit faire face aux coûts du conflit en cours. Les régions de Donetsk et de Louhansk, tenues par les rebelles, ont représenté jusqu'à un sixième du PIB ukrainien et le quart de sa production industrielle. (ats/nxp)

Créé: 11.12.2014, 07h02

Articles en relation

Angela Merkel inquiète Moscou

Crise en Ukraine Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a déclaré mardi que le comportement des dirigeants allemands face au conflit armé en Ukraine, Angela Merkel en tête, inquiétait Moscou. Plus...

«Jour de silence» en Ukraine et premières livraisons de gaz

Energie Les forces gouvernementales ont suspendu leurs opérations de combat dans l'est du pays dans le cadre d'une «journée du silence» sur la ligne de front.Kiev a commencé à recevoir ce mardi les premières livraisons de gaz russe. Plus...

La trêve dans l'est de l'Ukraine «largement respectée»

Cessez-le-feu A la veille de nouvelles négociations de paix à Minsk sur l'Ukraine, l'envoyée spéciale suisse de l'OSCE, Heidi Tagliavini, estime que le cessez-le-feu est largement respecté dans l'est du pays. Plus...

Résolutions adoptées mais pas de consensus sur l'Ukraine

OSCE à Bâle Le Conseil ministériel de l'OSCE a mis fin à deux jours de réunion à Bâle. La rencontre s'est soldée par l'adoption de 20 résolutions et déclarations par les représentants des 57 Etats membres. Aucun consensus n'a toutefois été trouvé sur l'Ukraine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.