Passer au contenu principal

Le président Porochenko salue un «réel» cessez-le-feu

Tout en reconnaissant la fragilité de la situation, le président ukrainien Petro Porochenko a exprimé sa satisfaction au sujet du respect total du cessez-le-feu constaté depuis plus de 24 heures dans l'est du pays.

Kiev doit chercher à convaincre la Cour internationale de Justice lundi que Moscou soutient le «terrorisme». (Lundi 5 mars 2017)
Kiev doit chercher à convaincre la Cour internationale de Justice lundi que Moscou soutient le «terrorisme». (Lundi 5 mars 2017)
Keystone
Le FMI et l'Ukraine sont parvenus à un accord préliminaire pour verser une nouvelle aide à ce pays en proie à la crise et à la violence. (Samedi 4 mars 2017)
Le FMI et l'Ukraine sont parvenus à un accord préliminaire pour verser une nouvelle aide à ce pays en proie à la crise et à la violence. (Samedi 4 mars 2017)
Keystone
A firefighter clears debris in Avdiivka after heavy shelling by pro-Russian rebels on February 25, 2017.Sixteen Ukrainian soldiers were wounded within a 24-hour period in clashes with pro-Russian rebels in the conflict-torn east, despite a fresh truce struck last week, the army said. / AFP PHOTO / ANATOLII STEPANOV
A firefighter clears debris in Avdiivka after heavy shelling by pro-Russian rebels on February 25, 2017.Sixteen Ukrainian soldiers were wounded within a 24-hour period in clashes with pro-Russian rebels in the conflict-torn east, despite a fresh truce struck last week, the army said. / AFP PHOTO / ANATOLII STEPANOV
Keystone
1 / 131

Le président ukrainien Petro Porochenko a salué ce vendredi 12 décembre un «réel» cessez-le-feu en Ukraine après 24 heures sans incident pour la première fois en sept mois. Il a toutefois reconnu la fragilité de la situation.

«J'ai des informations positives. Aujourd'hui marque les premières 24 heures depuis sept mois (...) pendant lesquelles nous avons eu un réel cessez-le-feu en Ukraine», a-t-il déclaré au cours d'une visite officielle en Australie. «Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c'est important pour moi. C'est la première fois qu'on ne m'annonce pas qu'un soldat ukrainien a été tué ou blessé pendant la nuit.»

La trêve décrétée mardi dans l'est de l'Ukraine - la quatrième en huit mois - semblait sérieusement menacée deux jours après son instauration lorsque l'armée a annoncé jeudi que trois soldats avaient été tués et huit blessés en 24 heures. Mais selon le président ukrainien, il n'y a eu depuis ni mort ni blessé. «Tout reste tellement fragile», a-t-il toutefois admis.

De nouvelles négociations de paix étaient initialement attendues cette semaine à Minsk pour trouver un apaisement plus durable au conflit, qui a fait plus de 4300 morts depuis avril. Mais elles ont été reportées et aucune date nouvelle n'a encore été arrêtée.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.