La presse anglaise est très partagée sur le Brexit

Royaume-UniEntre enthousiasme et appréhension, les titres reflètent les différentes humeurs des médias à quelques heures du départ de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour la dernière fois, les Britanniques se sont réveillés vendredi en étant citoyens de l'Union européenne, et les titres de la presse reflétaient l'enthousiasme des partisans du Brexit comme l'appréhension de ceux qui voulaient rester dans l'UE. «Oui, on l'a fait!», proclamait le Daily Express, un tabloïd qui a fait ardemment campagne pour la séparation.

Le titre surmontait une carte de la Grande-Bretagne formée de unes du journal pendant les 43 mois qui se sont écoulés depuis le référendum de juin 2016. Cette période a vu arriver et passer trois dates-limites pour le Brexit, avant que le Parlement britannique ne ratifie finalement l'accord de divorce.

«Une nouvelle aube pour la Grande-Bretagne», titrait un autre tabloïd pro-Brexit, le Daily Mail. «A 11 heures ce soir notre fière nation quitte finalement l'UE - toujours amie avec l'Europe, mais libre et de nouveau indépendante après 47 ans». Le quotidien de gauche The Guardian exprimait sa préférence pro-UE, titrant «Petite île» et décrivant le Brexit comme «le plus grand pari depuis une génération».

Le Times publiait sur sa une un article de Boris Johnson dans lequel le Premier ministre pro-Brexit développe ses idées sur l'accord de libre échange qu'il souhaite à présent conclure avec l'UE, sur le modèle d'un récent accord entre le bloc européen et le Canada. «Le Premier ministre veut un accord commercial avec Bruxelles dans le genre de celui avec le Canada», écrivait le Times.

Pour le Financial Times, «la Grande-Bretagne tire sa révérence et quitte l'UE avec un mélange d'optimisme et de regret». «Ça a été un sacré voyage», titrait City AM, un journal gratuit destiné aux entreprises, au-dessus d'un dessin représentant un petit train de montagnes russes avec les visages des principaux acteurs de la saga du Brexit.

Parmi ces visages, une Angela Merkel à la mine sombre et un Nigel Farage jubilant et brandissant un verre de bière. Chef du parti anti-UE Ukip puis du Brexit Party, M. Farage a été l'un des adversaires les plus actifs de l'Union européenne.

«Ce n'est pas une fin mais un commencement», proclamait le Daily Telegraph, publiant des déclarations faites par Boris Johnson avant un conseil des ministres qui se tient vendredi à Sunderland, ville du nord-est de l'Angleterre où les électeurs ont voté massivement pour le Brexit.

Le tabloïd Daily Mirror consacrait la plus grande partie de sa une non pas au Brexit, mais aux 150 Britanniques placés en quarantaine en raison de l'épidémie de coronavirus. Le deuxième titre était «Brexit Day». «C'est le moment de rassembler le pays», commente le journal.

En Ecosse, où les électeurs étaient majoritairement favorables au maintien dans l'UE, la tonalité était bien différente. Le Scotsman, quotidien d'Edimbourg, titrait amèrement «Adieu, pas au revoir», et déclinait le mot «Adieu» dans 24 langues européennes. Le Daily Record n'était pas plus optimiste, résumant ainsi la situation post-Brexit: «Floués: isolés, moins prospères, plus faibles et divisés».

Le tabloïd anglais Daily Star n'a pas résisté à une plaisanterie. «Ce soir sera un vrai MOMENT HISTORIQUE pour notre grande nation», clamait le quotidien. «Oui, c'est la fin du Dry January!», le mois de janvier sans alcool, une pratique de plus en plus populaire chez les Britanniques qui ont abusé de la boisson en décembre. (afp/nxp)

Créé: 31.01.2020, 07h06

Articles en relation

Brexit: départ des députés au son de la cornemuse

Bruxelles Plusieurs eurodéputés britanniques ont quitté le Parlement européen au son de la cornemuse ce vendredi, jour J du Brexit. Plus...

«Bloody pheasant», le Brexit aura ta peau

La rédaction Virginie Lenk s'interroge sur la tradition anglaise de la chasse au faisan et son avenir. Plus...

«Le Brexit était inéluctable»

Royaume-Uni En ce 31 janvier, l’ex-ministre de l’Europe Denis MacShane voit sa prédiction de 2015 se réaliser. Interview. Plus...

Le Brexit, un gros trou dans les finances de l'UE

Europe Le départ vendredi du Royaume-Uni de l'Union européenne va causer un trou dans le budget de 12 milliards d'euros par an dès 2021. Plus...

Le Parlement européen ratifie l'accord sur le Brexit

Union européenne Le traité de Brexit a été ratifié mercredi à une très large majorité par le Parlement européen. Les députés ont accepté l'accord de retrait par 621 voix pour et 49 voix contre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.