Primes perçues: Claude Guéant s'en sort bien

FranceL'ancien conseiller de Sarkozy a écopé de deux ans de prison avec sursis et 75'000 euros d'amende.

Claude Guéant a également l'interdiction d'exercer dans la fonction publique pendant cinq ans.

Claude Guéant a également l'interdiction d'exercer dans la fonction publique pendant cinq ans. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Claude Guéant, condamné vendredi à deux ans de prison avec sursis dans l'affaire des primes perçues lorsqu'il était conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur de 2002 à 2004, a décidé de faire appel. Le tribunal lui a également infligé 75'000 euros d'amende.

Claude Guéant, 70 ans, a également l'interdiction d'exercer dans la fonction publique pendant cinq ans. Celui qui fut le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy lorsque ce dernier était ministre de l'Intérieur avant son élection en 2007, était poursuivi avec quatre autres personnes pour s'être attribué des primes en liquide prélevées sur le budget destiné aux frais d'enquête des policiers.

Après ces faits qui remontent aux années 2002 à 2004, Claude Guéant deviendra le secrétaire général de la présidence de la République sous Nicolas Sarkozy après l'élection du président de droite en 2007, qui le nommera ministre de l'Intérieur de 2011 à 2012.

Appel annoncé

Le tribunal correctionnel a également condamné à dix mois avec sursis l'ex-directeur général de la police nationale Michel Gaudin. Trois anciens membres du cabinet du ministre Nicolas Sarkozy ont pour leur part été condamnés à 8 mois de prison avec sursis et à des amendes.

La procédure concernait un montant global de 210'000 euros (10'000 euros par mois) remis entre 2002 et 2004 par Michel Gaudin à Claude Guéant, qui en a gardé la moitié et reversé le solde à ses trois collaborateurs.

Appel de la condamnation

Claude Guéant était poursuivi pour «complicité de détournement de fonds publics et recel», Michel Gaudin pour «détournement de fonds publics» et les trois membres de cabinet pour «recel». Un tel «mépris assumé de la loi» de la part d'un des plus hauts personnages de l'Etat a porté «une atteinte d'une exceptionnelle gravité à l'ordre public», dit le jugement.

Les avocats de Claude Guéant ont annoncé qu'ils allaient faire appel de sa condamnation. Il s'agit de la première condamnation de Claude Guéant, qui est notamment mis en examen dans l'enquête sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 pour «blanchiment de fraude fiscale», «faux et usage de faux». (ats/nxp)

Créé: 13.11.2015, 14h25

Articles en relation

Prison avec sursis requise contre Claude Guéant

France L'ancien ministre français encourt une peine de 30 mois avec sursis dans l'affaire des primes en liquide perçues au ministère de l'Intérieur. Plus...

Claude Guéant tente de justifier ses primes

Procès L'ancien directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy est jugé dans l'affaire des primes en liquide perçues de 2002 à 2004. Plus...

Claude Guéant sera jugé pour détournement de fonds

France L'ancien ministre français de l'intérieur Claude Guéant sera jugé en correctionnelle à l'automne dans une affaire de détournement présumé de fonds publics. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.