Attaque à la voiture bélier et au couteau à Jérusalem

TensionsCinq personnes ont été blessées. Les faits sont survenus entre les parties Est et Ouest de la ville.

Il y a au moins 5 blessés.

Il y a au moins 5 blessés. Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En pleine fête juive de Pourim, cinq personnes ont été blessées vendredi 6 mars dans une attaque à la voiture bélier puis au couteau à Jérusalem, entre les parties est et ouest de la ville, a indiqué la police.

L'auteur de l'attaque, un résident de Jérusalem-est, partie palestinienne annexée et occupée de la ville, a lui-même été neutralisé par des policiers qui ont ouvert le feu sur lui le blessant sérieusement, a indiqué une porte-parole de la police, Luba Samri.

«Nous avons vraisemblablement affaire à une attaque à la voiture bélier, avec tentative d'attaque à l'arme blanche à proximité d'un poste de garde-frontière», a-t-elle dit dans un communiqué. «Le chauffeur a foncé avec sa voiture (sur des personnes)», puis il en est sorti avec un couteau pour essayer de poignarder des personnes se trouvant aux alentours, selon elle.

L'attaque est survenues avant 10H00 (08H00 GMT) sur l'axe du tramway séparant les deux parties de la ville.

Quatre jeunes femmes - des garde-frontières et des policières - ont été blessés dont certaines assez sérieusement, a-t-elle dit. Le cinquième blessé est un cycliste âgé de 51 ans, ont précisé les secours.

Le conducteur s'est ensuite extrait de son véhicule, couteau en main, mais a été neutralisé avant de s'en servir par des policiers qui lui ont tiré dessus, a ajouté la police.

Regain de tension

Les faits se sont déroulés sur l'un des principaux boulevards de Jérusalem, où circule le tramway et qui marque la limite entre Jérusalem-Ouest et Jérusalem-Est. Cet axe a déjà été le théâtre d'attaques à la voiture-bélier fin 2014 dans un contexte de regain de tensions entre Israéliens et Palestiniens.

Un garde-frontière y avait été tué et neuf personnes blessées le 5 novembre quand un Palestinien avait fauché un groupe de piétons à un arrêt de tramway avec son véhicule. Deux semaines plus tôt, un autre Palestinien avait fait de même à quelques centaines de mètres de là, tuant un bébé israélo-américain de trois mois et une jeune Equatorienne de 22 ans. Les deux chauffeurs avaient été abattus.

«Poursuivre notre vie normalement»

Cette nouvelle attaque est survenue en pleines vives tensions israélo-palestiniennes et alors que Jérusalem-Ouest célèbre sa fête populaire la plus joyeuse de l'année, Pourim, marquée par des carnavals, des fêtes de rue et des défilés de personnes déguisées.

«Notre réponse au terrorisme, c'est de poursuivre notre vie normalement. Les célébrations Pourim sont maintenues et la sécurité dans les différents quartiers de la ville sera renforcée», a dit le maire Nir Barkat dans un communiqué.

La fête du Pourim marque selon la tradition juive, la victoire des Juifs contre un vizir de l'empire perse, Haman, au Ve siècle avant J-C. (afp/ats/nxp)

Créé: 06.03.2015, 09h36

Articles en relation

Un nouvel attentat à la voiture-bélier secoue Jérusalem

PROCHE-ORIENT Une attaque à la voiture-bélier a fait un mort et causé une des pires récentes flambées de violence dans la ville. Plus...

Jérusalem en état d'alerte en prévision de la prière

Proche-Orient Les policiers israéliens ont été placés en état d'alerte à Jérusalem-Est en prévision de la grande prière musulmane du vendredi. Plus...

Jérusalem secouée par un attentat et des heurts sur l'esplanade

Proche-Orient Jérusalem a connu mercredi une de ses pires flambées de violence récentes avec une nouvelle attaque à la voiture bélier qui a fait un mort et des heurts sur l'ultra-sensible esplanade des Mosquées. Plus...

Une attaque à la voiture bélier à Jérusalem tue un bébé

PROCHE-ORIENT Une fillette âgée de quelques mois a succombé à ses blessures à Jérusalem après une probable attaque terroriste. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.