Un «tuteur» pour le patron genevois de l’UNRWA

Nations UniesChristian Saunders devra épauler Pierre Krähenbühl dans la tourmente.

Pierre Krähenbühl, dans la tourmente, se voit imposer un adjoint.

Pierre Krähenbühl, dans la tourmente, se voit imposer un adjoint. Image: Martial Trezzini/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Antonio Guterres avait promis d’agir vite. Le secrétaire général de l’ONU a pris une première décision ce jeudi, dans l’urgence, face à la tourmente qui ébranle l’autorité de Pierre Krähenbühl, patron genevois de l’UNRWA, c’est-à-dire l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens. Il lui a nommé un «tuteur» en la personne de Christian Saunders, désormais commissaire-général adjoint par intérim.

Pour rappel, Aljazeera et l’AFP ont révélé en début de semaine que la direction de l’UNRWA fait l’objet d’une investigation du Bureau des services de contrôle interne des Nations Unies, suite à un rapport accablant du propre département d’éthique de l’Agence pour les réfugiés palestiniens. Pierre Krähenbühl et des proches collaborateurs y sont accusés de népotisme et de diverses autres formes d’abus de pouvoir. En réaction, Berne a déjà suspendu ses contributions à l’UNRWA.

Christian Saunders, lui, est l’un des propres adjoints du secrétaire général Antonio Guterres. Tout en conservant ce titre-là, le Britannique est nommé aux côtés de Pierre Krähenbühl pour «soutenir l’UNRWA et assurer la continuité des opérations», selon le communiqué diffusé ce jeudi. Le chef de l’ONU vante sa longue expérience des organisations, notamment dans «la supervision de réformes majeures».

Créé: 01.08.2019, 21h55

Articles en relation

Avis de tempête sur l’Agence pour les réfugiés palestiniens

Proche-Orient Un rapport interne qui a fuité reproche à l’UNRWA et à son chef, le Suisse Pierre Krähenbühl, une série d’abus éthiques graves. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.