Passer au contenu principal

Les milieux pacifistes, nouvelle cible d’Erdogan

Alors que le pays est aux prises avec le terrorisme islamiste et la rébellion kurde, le pouvoir embastille les intellectuels.

Recep Tayyip Erdogan, président de la Turquie.
Recep Tayyip Erdogan, président de la Turquie.
AP

La dérive autoritaire du pouvoir turc se poursuit. Après avoir mis au pas la police et la justice, c’est au tour des intellectuels et des universitaires de subir les foudres du régime de Recep Tayyip Erdogan.

Vendredi a été déclenchée une véritable traque aux signataires d’une pétition qui demande la fin des opérations de l’armée contre les civils dans le sud-est du pays et la reprise du processus de paix avec le mouvement légal kurde. Les perquisitions se sont multipliées, alors que les premières arrestations avaient lieu.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.