Israël interdit la venue d'un enquêteur de l'ONU

Droits humainsLa visite du rapporteur de l'ONU sur la situation des droits de l'Homme dans les Territoires palestiniens, a été interdite par Israël.

Makarim Wibisono, rapporteur de l'ONU sur la situation des droits de l'Homme dans les Territoires palestiniens.

Makarim Wibisono, rapporteur de l'ONU sur la situation des droits de l'Homme dans les Territoires palestiniens. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Israël a interdit récemment la venue d'un rapporteur de l'ONU sur les droits de l'Homme dans les Territoires palestiniens, a indiqué ce lundi 15 juin un porte-parole israélien. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait lui vivement critiqué dimanche le Conseil des droits de l'homme.

Makarim Wibisono, rapporteur spécial de l'ONU sur la situation des droits de l'Homme dans les Territoires, devait se rendre la semaine dernière en Israël et dans les Territoires palestiniens. Il doit rédiger un rapport qui doit être présenté lors de l'Assemblée générale des Nations unies à New York cet automne.

«Nous n'avons pas permis cette visite car Israël coopère avec toutes les commissions internationales et tous les rapporteurs sauf quand le mandat qui leur est confié est d'avance anti-israélien et qu'Israël n'a aucune chance d'être entendu», a dit un porte-parole des Affaires étrangères israéliennes, Emmanuel Nahshon.

Israël avait déjà empêché Makarim Wibisono d'enquêter en Israël et dans les Territoires palestiniens en 2014, a-t-il ajouté.

Boycott auparavant

Il avait dû rédiger son rapport à partir de rencontres avec des responsables palestiniens en Jordanie.

Le rapporteur spécial, nommé par le Conseil des droits de l'homme, est considéré comme l'expert le plus haut placé sur la question des droits de l'homme dans les Territoires palestiniens.

Israël avait boycotté les travaux du Conseil, où sont représentés 47 pays, après qu'il eut décidé en mars 2012 de lancer une enquête sur les conséquences de la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens. Ce boycott avait pris fin en octobre 2013.

«Israël coopère de nouveau avec ce Conseil, mais n'en accepte pas pour autant tous les rapports et recommandations», a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères israéliennes.

Rapport récemment par Israël

Israël avait boycotté en mars 2015 des débats du Conseil consacrés à la guerre de l'été 2014 dans la bande de Gaza.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a vivement critiqué le Conseil dimanche et un rapport que l'institution doit présenter d'ici la fin du mois sur la guerre de Gaza.

Ce rapport constitue une «perte de temps», a souligné Benjamin Netanyahu le jour où Israël publiait son propre rapport officiel justifiant les opérations menées par l'armée israélienne dans la bande de Gaza.

(ats/nxp)

Créé: 15.06.2015, 11h25

Articles en relation

Les civils n'étaient pas visés lors du conflit à Gaza, selon Israël

Proche-Orient Un rapport gouvernemental israélien a conclu dimanche que son armée n'avait visé intentionnellement aucun civil ou cible civile lors du conflit de juillet-août 2014 à Gaza. Plus...

Israël a écouté les pourparlers avec l’Iran

Genève Des cyberespions ont percé le secret des négociations. Un établissement genevois était parmi les cibles et a été perquisitionné. Plus...

Israël attend des excuses de la part d'Orange

Téléphonie Le patron d'Orange a provoqué une levée de boucliers en Israël en déclarant son intention de cesser ses activités dans ce pays. Plus...

Frappes aériennes à Gaza après des tirs de roquettes

Proche-Orient L'armée israélienne a immédiatement riposté à des tirs de roquettes palestiniennes tirées de la bande de Gaza, bombardant des camps d'entraînement du Hamas et du Djihad islamique. Plus...

Des sénateurs suisses interdits d'accès à Gaza

Territoire palestinien Les autorités israéliennes ont refusé l'entrée dans la bande Gaza à une délégation de la commission de politique extérieure du Conseil des Etats. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.