Un Palestinien tue deux personnes à Jérusalem

Proche-OrientDeux personnes ont été tuées et deux autres blessées par un Palestinien samedi soir dans la Vieille ville de Jérusalem. Il a aussitôt été abattu par la police.

Le forcené a été abattu par les forces de l'ordre.

Le forcené a été abattu par les forces de l'ordre. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Palestinien a tué deux personnes et en a blessé deux autres au couteau et par balles avant d'être abattu par la police samedi dans la Vieille ville de Jérusalem. Le Djihad islamique a annoncé en soirée que l'auteur de l'attaque était un de ses membres.

Un haut cadre du mouvement a fait cette déclaration à l'AFP. Auparavant, le Djihad islamique, deuxième force islamiste dans les Territoires palestiniens, avait salué l'attaque comme une «réponse aux crimes terroristes» d'Israël contre les Palestiniens.

Cette attaque s'est produite sur fond de heurts quotidiens dans la touristique Vieille ville de Jérusalem, où se trouve le lieu qui cristallise toutes les tensions, l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam et site le plus sacré pour les juifs qui le nomment le Mont du Temple.

Selon la police, un Palestinien armé d'un couteau a attaqué samedi soir quatre personnes, en tuant deux et en blessant les autres. Une des victimes a réussi à courir prévenir des policiers et l'assaillant a alors réussi à s'emparer de l'arme à feu que portait une des victimes. D'après les services de secours, un enfant de deux ans a été touché à une jambe et hospitalisé et une femme est dans un état «très grave».

Acte de résistance

Le Hamas a pour sa part«salué» l'attaque de samedi comme un «acte héroïque de la résistance», sans toutefois la revendiquer. Plus tôt dans la journée, Mahmoud Zahar, figure de proue de la ligne dure du mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza, avait appelé les Palestiniens à «prendre les armes» en Cisjordanie occupée et à Jérusalem pour «défendre» l'esplanade des Mosquées.

«L'Intifada a eu lieu (en 1987 et 2000) car toutes les données étaient réunies. Elles le sont encore davantage aujourd'hui», a affirmé M. Zahar, alors que le président palestinien Mahmoud Abbas dit maintenant redouter un troisième soulèvement de ce type. (ats/nxp)

Créé: 03.10.2015, 20h35

Articles en relation

Heurts entre policiers et musulmans à Jérusalem

Proche-Orient Une vive tension règne à l'occasion de la célébration de la fête juive de Soukkot et de nouveaux affrontements ont eu lieu, faisant plusieurs blessés. Plus...

Heurts sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem

Proche-Orient L'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam et site le plus sacré du judaïsme, a été le théâtre ces dernières semaines de violents heurts entre Israéliens et Palestiniens. Plus...

Jérusalem en état d'alerte

Esplanade des Mosquées La police israélienne était en état d'alerte vendredi avant la prière du vendredi. Plus...

Durcissement des peines contre les lanceurs de pierres

Jérusalem Suite à une troisième journée de troubles sur le site sensible, Benjamin Netanyahu a annoncé de nouvelles mesures. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.