Passer au contenu principal

IsraëlLa police filtre les accès à la vieille ville de Jérusalem

Des centaines de Palestiniens, en signe de protestation contre l'installation de détecteurs de métaux, effectuent depuis dimanche leurs prières dans la vieille ville.

Les funérailles de la secouriste de 21 ans Razan al-Najjar, tuée vendredi par des tirs israéliens, ont eu lieu samedi à Gaza. (Samedi 2 juin 2018)
Les funérailles de la secouriste de 21 ans Razan al-Najjar, tuée vendredi par des tirs israéliens, ont eu lieu samedi à Gaza. (Samedi 2 juin 2018)
AFP
Les Etats-Unis ont opposé leur veto à l'ONU contre une résolution appelant à protéger les Palestiniens de Gaza et en Cisjordanie occupée. (Vendredi 1 juin 2018)
Les Etats-Unis ont opposé leur veto à l'ONU contre une résolution appelant à protéger les Palestiniens de Gaza et en Cisjordanie occupée. (Vendredi 1 juin 2018)
AFP
epa06639064 A Palestinian protester wears a Guy Fawks mask during clashes with Israeli troops along the border between Israel and Gaza Strip, in the eastern Gaza Strip, 31 March 2018. According to reports, 16 Palestinians were killed and more than 1200 were injured a day earlier during the clashes along the border with Israel. Protesters plan to call for the right of Palestinian refugees across the Middle East to return to homes they fled in the war surrounding the 1948 creation of Israel. A general strike is taking place in Palestinian territories in solidarity with Gaza.  EPA/MOHAMMED SABER
epa06639064 A Palestinian protester wears a Guy Fawks mask during clashes with Israeli troops along the border between Israel and Gaza Strip, in the eastern Gaza Strip, 31 March 2018. According to reports, 16 Palestinians were killed and more than 1200 were injured a day earlier during the clashes along the border with Israel. Protesters plan to call for the right of Palestinian refugees across the Middle East to return to homes they fled in the war surrounding the 1948 creation of Israel. A general strike is taking place in Palestinian territories in solidarity with Gaza. EPA/MOHAMMED SABER
AFP
1 / 74

La police israélienne a annoncé qu'elle interdisait aux hommes de moins de 50 ans d'accéder à la vieille ville de Jérusalem vendredi pour la grande prière musulmane, dans un contexte de vives tensions autour de l'esplanade des Mosquées.

«L'entrée dans la vieille ville et au Mont du Temple (ndlr: l'esplanade des Mosquées pour les musulmans) sera réservée aux hommes de 50 ans et plus. Les femmes de tout âge seront admises», a dit la police dans un communiqué.

Des émeutes redoutées

Les Palestiniens dénoncent depuis dimanche les détecteurs de métaux qui ont été installés aux entrées de l'esplanade après une attaque meurtrière contre des policiers israéliens près de ce site ultra-sensible.

En signe de protestation, ils ont décidé de ne plus aller prier sur l'esplanade des Mosquées et des centaines de Palestiniens effectuent depuis dimanche leurs prières dans la vieille ville. Des affrontements avec la police israélienne ont eu lieu quasi quotidiennement.

A l'approche de la grande prière du vendredi, qui rassemble généralement des milliers de fidèles, les médias israéliens rapportaient jeudi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu allait peut-être faire retirer ces portiques de sécurité pour éviter des émeutes.

Mais après consultations avec les forces de sécurité et son cabinet de sécurité, M. Netanyahu a finalement décidé de maintenir les détecteurs de métaux.

Crainte d'un coup de main

Un responsable israélien a indiqué vendredi que le cabinet de sécurité «avait donné à la police l'autorité de prendre toutes les décisions pour permettre un accès libre aux lieux saints tout en maintenant la sécurité et l'ordre public».

Les nouvelles mesures de sécurité ont ravivé les craintes des Palestiniens de voir Israël prendre le contrôle exclusif de l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam, où se trouvent le dôme du Rocher et la mosquée al-Aqsa.

Mais Israël assure ne pas avoir l'intention de modifier les règles tacites d'un statu quo aux termes duquel les musulmans peuvent monter à toute heure sur l'esplanade et les juifs y pénétrer à certaines heures, sans pouvoir y prier.

Israël contrôle les accès au site mais sa gestion revient à la Jordanie. L'esplanade des Mosquées est située à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville dont l'annexion par Israël n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.