La police filtre les accès à la vieille ville de Jérusalem

IsraëlDes centaines de Palestiniens, en signe de protestation contre l'installation de détecteurs de métaux, effectuent depuis dimanche leurs prières dans la vieille ville.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police israélienne a annoncé qu'elle interdisait aux hommes de moins de 50 ans d'accéder à la vieille ville de Jérusalem vendredi pour la grande prière musulmane, dans un contexte de vives tensions autour de l'esplanade des Mosquées.

«L'entrée dans la vieille ville et au Mont du Temple (ndlr: l'esplanade des Mosquées pour les musulmans) sera réservée aux hommes de 50 ans et plus. Les femmes de tout âge seront admises», a dit la police dans un communiqué.

Des émeutes redoutées

Les Palestiniens dénoncent depuis dimanche les détecteurs de métaux qui ont été installés aux entrées de l'esplanade après une attaque meurtrière contre des policiers israéliens près de ce site ultra-sensible.

En signe de protestation, ils ont décidé de ne plus aller prier sur l'esplanade des Mosquées et des centaines de Palestiniens effectuent depuis dimanche leurs prières dans la vieille ville. Des affrontements avec la police israélienne ont eu lieu quasi quotidiennement.

A l'approche de la grande prière du vendredi, qui rassemble généralement des milliers de fidèles, les médias israéliens rapportaient jeudi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu allait peut-être faire retirer ces portiques de sécurité pour éviter des émeutes.

Mais après consultations avec les forces de sécurité et son cabinet de sécurité, M. Netanyahu a finalement décidé de maintenir les détecteurs de métaux.

Crainte d'un coup de main

Un responsable israélien a indiqué vendredi que le cabinet de sécurité «avait donné à la police l'autorité de prendre toutes les décisions pour permettre un accès libre aux lieux saints tout en maintenant la sécurité et l'ordre public».

Les nouvelles mesures de sécurité ont ravivé les craintes des Palestiniens de voir Israël prendre le contrôle exclusif de l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam, où se trouvent le dôme du Rocher et la mosquée al-Aqsa.

Mais Israël assure ne pas avoir l'intention de modifier les règles tacites d'un statu quo aux termes duquel les musulmans peuvent monter à toute heure sur l'esplanade et les juifs y pénétrer à certaines heures, sans pouvoir y prier.

Israël contrôle les accès au site mais sa gestion revient à la Jordanie. L'esplanade des Mosquées est située à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville dont l'annexion par Israël n'a jamais été reconnue par la communauté internationale. (afp/nxp)

Créé: 21.07.2017, 08h05

Articles en relation

L'esplanade des Mosquées sous haute surveillance

Jérusalem Le troisième lieu saint de l'islam rouvre suite à l'attaque de vendredi, mais des détecteurs de métaux et des caméras vont renforcer l'arsenal de sécurité. Les fidèles sont mécontents. Plus...

Sécurité accrue et lieu saint fermé après l'attaque

Jérusalem La vieille ville de Jérusalem a pris des allures de forteresse avec une partie de ses portes sous contrôle strict et l'accès à l'esplanade des Mosquées interdit. Plus...

Fusillade de grande ampleur dans la vieille-ville

Jérusalem Trois assaillants ont ouvert le feu à l'intérieur des remparts de Jérusalem. Abattus peu après, ils ont touché deux policiers qui ont succombé à leurs blessures. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.