Prison pour une poétesse arabe israélienne

IsraëlDarine Tatour a publié une vidéo où elle lit son poème «Résiste, mon peuple, résiste-leur», sur fond d'affrontements entre Palestiniens et Israéliens. Elle écope de 5 mois de prison.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un tribunal israélien a condamné mardi à cinq mois de prison une Arabe israélienne reconnue coupable d'incitation à la violence et de soutien à une organisation «terroriste» dans des poèmes publiés sur les réseaux sociaux, a indiqué le ministère de la Justice.

Selon l'acte d'accusation, Darine Tatour a publié en octobre 2015 -alors qu'Israël, Jérusalem et les Territoires palestiniens étaient en proie à des violences- une vidéo dans laquelle on l'entend lire son poème «Résiste, mon peuple, résiste-leur», illustré avec des images d'affrontements entre Palestiniens et forces israéliennes.

«Je ne me contenterai pas d'une solution pacifique, je ne baisserai pas mes drapeaux, jusqu'à ce que je les expulse de ma terre (...) Résiste aux vols du colon et suis la caravane des martyrs», proclame-t-elle.

Soutien au Jihad islamique

Le tribunal du district de Nazareth (nord) l'a aussi reconnue coupable de soutien au groupe Jihad islamique, deuxième force islamiste à Gaza derrière le Hamas. Selon les attendus du procès, Darine Tatour a cité un communiqué du Jihad islamique appelant à «la poursuite de l'Intifada dans chaque recoin de la Cisjordanie», territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans, et a apporté son soutien à ce mouvement.

Elle a été condamnée à 5 mois ferme et 6 mois de prison avec sursis et doit commencer à purger sa peine le 8 août. Son avocate Gabi Lasky a annoncé son intention de faire appel.

Darine Tatour, originaire d'un village près de Nazareth, a été arrêtée le 11 octobre 2015 et inculpée le 2 novembre de la même année, avant d'être libérée en attendant son procès.

Le groupe d'écrivains internationaux Pen a pris la défense de la poétesse. «Darine Tatour a été reconnue coupable pour avoir fait ce que font les écrivains tous les jours - nous utilisons nos mots pour défier pacifiquement l'injustice», a dit le groupe dans un communiqué en mai dernier.

Les Arabes israéliens sont les descendants des Palestiniens restés sur leurs terres à la création de l'Etat d'Israël en 1948. Ils représentent 17,5% de la population israélienne, très majoritairement juive, et se disent victimes de discriminations. (afp/nxp)

Créé: 31.07.2018, 12h05

Galerie photo

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine Le conflit israélo-palestinien a pris naissance à la fin du XIXe siècle. De la déclaration Balfour promettant la création d'un Foyer national juif à la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Articles en relation

Bateau de militants anti-blocus intercepté à Gaza

Conflit israélo-palestinien Des militants occidentaux ont voulu dénoncer le blocus maritime imposé par Israël en entrant dans la bande de Gaza à bord d'un bateau. La marine israélienne les a empêchés. Plus...

Israël rouvre l'accès à l'esplanade des Mosquées

Jérusalem Le lieu saint avait été fermé après des heurts qui avaient éclaté vendredi, entre fidèles palestiniens et soldats israéliens. Il est à nouveau libre d'accès. Plus...

Viré après avoir dessiné Netanyahu en porc

Israël Un caricaturiste a présenté le premier ministre israélien et des députés en porcs dans le magazine «Jerusalem Report». Il a perdu son job! Plus...

Israël abat un avion syrien dans son espace aérien

Combats en Syrie Tsahal a tiré mardi deux missiles en direction d'un avion syrien au-dessus du plateau du Golan. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.