Un soldat turc a été tué par les forces kurdes

SyrieDes combattants kurdes ont abattu un militaire de l'armée turque dimanche au nord de la Syrie malgré l'accord de cessez-le-feu entre les deux pays.

Les Kurdes s'allient à la Syrie face à l'avancée des forces turques
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un soldat turc a été tué et un autre blessé dans une attaque dimanche par des forces kurdes syriennes malgré une trêve entre les deux parties négociée par les Etats-Unis, a annoncé le ministère turc de la Défense.

«L'un de nos héroïques camarades est tombé en martyre et un autre a été blessé dans une attaque aux armes légères et antichars (...) perpétrée par des terroristes lors d'une mission de reconnaissance et de surveillance» dans la zone de Tal Abyad, a indiqué le ministère de la Défense, en précisant que l'armée avait riposté pour se défendre.

Violation de la trêve

Les forces kurdes et Ankara se sont mutuellement accusées samedi de violer cette trêve dans le nord-est de la Syrie, le président turc Recep Tayyip Erdogan menaçant d'«écraser les têtes» des combattants kurdes, à trois jours de l'expiration du délai pour leur retrait.

Un accord arraché jeudi par le vice-président américain Mike Pence lors d'une visite à Ankara prévoit en effet la suspension pour 120 heures de l'offensive turque lancée le 9 octobre pour permettre un retrait des forces kurdes des YPG des zones frontalières de la Turquie dans le nord-est de la Syrie.

Vingt attaques

Selon le ministère turc de la Défense, les forces kurdes ont perpétré vingt attaques en violation du cessez-le-feu.

«Malgré tous les actes hostiles en violation de l'accord, un convoi de 39 véhicules, composé pour l'essentiel d'ambulances, a pu entrer et sortir en sécurité de la ville de Ras al-Ain», a ajouté dimanche le ministère turc, précisant que des blessés avaient été évacués.

Samedi, le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, avait déclaré à l'AFP que la Turquie n'avait pas l'intention d'«occuper» cette région frontalière et appelé Washington à user de son «influence» auprès des forces kurdes pour assurer un retrait ordonné du nord-est de la Syrie. (ats/nxp)

Créé: 20.10.2019, 09h04

Articles en relation

Ankara et les Kurdes s'accusent de violer la trêve

Syrie Selon la Turquie, les forces kurdes ne respecteraient pas l'accord de trêve dans le nord-est de la Syrie négocié jeudi avec les USA. Plus...

Erdogan menace de reprendre l'offensive

Syrie Le président turc se dit prêt à reprendre les hostilités avec les Kurdes dès mardi soir si l’accord de trêve n’est pas respecté. Plus...

Quatorze civils tués dans un raid aérien en Syrie

Moyen-Orient Malgré l'accord de cessez-le-feu annoncé jeudi, quatorze civils ont été tués vendredi dans une attaque turque au nord de la Syrie. Plus...

Amnesty dénonce des crimes de guerre en Syrie

Moyen-Orient Se basant sur plusieurs témoignages, l'ONG Amnesty international a fustigé des «exécutions sommaires» et le «mépris honteux pour les vies civiles» lors de l'offensive turque en Syrie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.