Passer au contenu principal

Le pronostic vital toujours engagé pour 19 blessés

La ministre française de la Santé a donné de nouvelles informations sur les personnes blessées, jeudi 14 juillet.

Un détenu suspecté de participation à l'attentat de Nice s'est donné la mort en prison. (Mardi 12 juin 2018)
Un détenu suspecté de participation à l'attentat de Nice s'est donné la mort en prison. (Mardi 12 juin 2018)
AFP
Le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre a donné une conférence de presse, durant laquelle il a annoncé que les plaintes sur la sécurité de la Promenade des Anglais, provenant de familles de victimes des attentats de Nice, avaient été classées. (Jeudi 19 janvier 2017)
Le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre a donné une conférence de presse, durant laquelle il a annoncé que les plaintes sur la sécurité de la Promenade des Anglais, provenant de familles de victimes des attentats de Nice, avaient été classées. (Jeudi 19 janvier 2017)
AFP
(Jeudi 14 juillet 2016)
(Jeudi 14 juillet 2016)
Keystone
1 / 125

Le pronostic vital de 19 personnes blessées lors de l'attentat de Nice, qui a fait 84 morts au soir du 14 juillet, restait toujours engagé lundi soir, a annoncé mardi la ministre de la Santé Marisol Touraine.

«Hier soir, il y avait encore 70 personnes blessées et hospitalisées, dont 19 pour lesquelles le pronostic vital reste engagé», a déclaré sur RTL Marisol Touraine, qui était à Nice, lundi.

Le dernier bilan donné lundi par le procureur de la République de Paris François Molins faisait état de «74 blessés toujours hospitalisés, 28 en réanimation, et un pronostic vital engagé pour 19 d'entre eux».

«Situation difficile»

La ministre, qui s'est rendue à Nice lundi «pour la quatrième fois» depuis jeudi, a estimé que les personnels de santé vivent «une situation difficile», mais pour laquelle il y a eu une «préparation».

Ces derniers mois, «nous avons engagé des formations spécifiques, mis en place des exercices», a dit Marisol Touraine, précisant que dans les Alpes-Maritimes, il y avait eu «quatre exercices» pour «améliorer encore la réponse nécessaire en cas d'accident ou d'attentat».

L'attentat de Nice, perpétré jeudi soir par Mohamed Lahouaiej Bouhlel qui a foncé avec un camion frigorifique de 19 tonnes dans la foule rassemblée pour les festivités du 14 juillet, a fait au moins 84 morts, dont dix enfants et adolescents.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.