Les propos d'un ancien SS provoquent un tollé

FranceUn maire a dénoncé vendredi le témoignage «ignoble» d'un nazi de 96 ans dans un reportage sur un massacre commis en 1944.

Karl Münter ne regrette pas d'avoir participé au massacre de 86 civils à Ascq.

Karl Münter ne regrette pas d'avoir participé au massacre de 86 civils à Ascq. Image: dr/Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le maire de Villeneuve d'Ascq (Nord de la France), Gérard Caudron, a fait part vendredi de son «dégoût» face aux récents propos «ignobles» tenus par l'ex-SS Karl Münter à propos du massacre d'Ascq en 1944, pendant la deuxième guerre mondiale.

Dans la nuit du 1er au 2 avril 1944, en pleine seconde guerre mondiale, 86 civils avaient été assassinés par des SS à Ascq, village aujourd'hui intégré dans la ville de Villeneuve d'Ascq, en représailles au déraillement d'un train attaqué par des résistants.

Dans un reportage diffusé jeudi sur la chaîne allemande ARD, Karl Münter, gracié en son temps par le président français René Coty et aujourd'hui âgé de 96 ans, affirme n'avoir «aucun regret» quant à sa participation à cette tuerie.

«Tant pis pour eux!»

«Si j'arrête les hommes, alors j'en ai la responsabilité. Et s'ils s'enfuient, j'ai le droit de leur tirer dessus. Tant pis pour eux!», a-t-il déclaré, selon des propos traduits dans la presse. Cette déclaration «provoque chez le maire que je suis, chez les Ascquois et chez les Villeneuvois un sentiment et une réaction de dégoût incommensurables!», a réagi Gérard Caudron dans un communiqué.

Le maire de Villeneuve d'Ascq veut écrire notamment au président Emmanuel Macron et à la chancelière allemande Angela Merkel pour qu'ils «dénoncent sans retard ni réserves de telles déclarations ignobles, qui nient avec arrogance des massacres commis par les nazis et leurs complices en Europe durant la Seconde Guerre mondiale». (afp/nxp)

Créé: 30.11.2018, 13h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.