Pyongyang «ne doit pas se faire d'illusions»

Péninsule coréenneKim Jong-un s'expose à une «réaction militaire massive» s'il utilise l'arme nucléaire, selon le secrétaire américain à la Défense.

James Mattis, secrétaire américain à la Défense.

James Mattis, secrétaire américain à la Défense. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

James Mattis a prévenu samedi que la Corée du Nord s'exposerait à «une réaction militaire massive» si elle utilisait l'arme nucléaire. «Toute attaque contre les Etats-Unis ou contre nos alliés sera vaincue», a déclaré lors d'une conférence de presse James Mattis, en visite en Corée du Sud, alliée des Etats-Unis. «Tout usage d'armes nucléaires par le Nord suscitera une réaction militaire massive, efficace et écrasante», a prévenu le responsable américain.

La tension reste très élevée dans la péninsule coréenne depuis que le régime de Pyongyang a effectué son sixième essai nucléaire et procédé à plusieurs tests de missiles balistiques théoriquement capables d'atteindre le territoire continental des Etats-Unis.

Menaces et insultes

Le numéro un nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump ont régulièrement échangé des menaces guerrières verbales et des insultes personnelles. Une déclaration énigmatique de M. Trump affirmant début octobre qu'«il n'y a qu'une seule chose qui marchera» avec la Corée du Nord avait relancé les spéculations sur la possibilité d'un conflit armé. M. Trump doit effectuer une visite en Corée du Sud les 7 et 8 novembre.

M. Mattis a assuré samedi que la diplomatie restait «le mode d'action préféré» des Etats-Unis pour résoudre la crise. «Nos diplomates sont le plus efficace lorsqu'ils sont soutenus par une force militaire crédible», a-t-il toutefois ajouté. M. Mattis s'est rendu vendredi dans la zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corées, où il a déclaré que les Etats-Unis souhaitaient une «solution diplomatique» à la crise.

«Comme l'a dit clairement le secrétaire d'Etat (Rex) Tillerson, notre but n'est pas la guerre, mais plutôt la dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible de la péninsule coréenne», a déclaré le responsable américain dans le village frontalier de Panmunjom. Il a indiqué que son homologue sud-coréen Song Young-Moo et lui avaient «réaffirmé (leur) engagement mutuel en faveur d'une solution diplomatique pour faire face au comportement irresponsable et hors-la-loi de la Corée du Nord».

Militairement «surclassée»

M. Mattis a appelé samedi Pyongyang à «ne pas se faire d'illusions», relevant que la Corée du Nord est militairement «surclassée» par les Etats-Unis et par la Corée du Sud, qui héberge sur son territoire 28'500 soldats américains.

Des conseillers de M. Trump soulignent cependant que les options militaires des Etats-Unis dans la péninsule sont limitées: la Corée du Nord dispose le long de la frontière de très importantes forces d'artillerie et de missiles à courte portée qui pourraient faire des dizaines de milliers de victimes en Corée du Sud au début d'un éventuel conflit. Séoul, la capitale sud-coréenne, qui compte 10 millions d'habitants, ne se trouve qu'à 50 kilomètres de la frontière. (afp/nxp)

Créé: 28.10.2017, 07h52

Articles en relation

Mattis: «Notre objectif n'est pas la guerre»

Corée du Nord Le secrétaire américain à la Défense, en visite en Corée du Sud, a rappelé la priorité de son pays vendredi: dénucléariser la région. Plus...

USA, Japon et Corée du Sud s'exercent ensemble

Péninsule coréenne Les trois alliés ont décidé d'effectuer des manœuvres militaires conjointes face à la menace que représente Pyongyang. Plus...

Jimmy Carter volontaire pour aller à Pyongyang

Etats-Unis L'ancien président américain se dit à prêt à aller en Corée du Nord pour apaiser les tensions, si Trump le lui demande. Plus...

Mise en garde du chef de la CIA sur Pyongyang

Nucléaire Dans un discours jeudi, Mike Pompeo n'a pas écarté l'emploi de la force pour empêcher la Corée du Nord d'obtenir un missile nucléaire. Plus...

Nouvelles sanctions contre la Corée du Nord

Crise coréenne L'Union européenne a adopté de nouvelles sanctions à l'égard de Pyongyang lundi, lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.