Québec: 3 cigarettiers lourdement condamnés

CanadaEn appel, les trois fabricants ont été condamnés à verser plus de 11 milliards de francs aux victimes du tabac.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La cour d'appel du Québec a confirmé vendredi la condamnation historique de trois fabricants de cigarettes à verser plus de 15 milliards de dollars canadiens de dommages et intérêts à des dizaines de milliers de victimes québécoises du tabac.

Les trois multinationales condamnées --British American Tobacco (BAT) par le biais de sa filiale canadienne Imperial Tobacco Canada, Rothmans Benson & Hedges et Japan Tobacco International--, ont un mois pour lancer un éventuel recours devant la cour suprême canadienne.

Lors d'un jugement en première instance qualifié d'historique en juin 2015, la cour supérieure du Québec avait condamné les trois fabricants à verser 15,5 milliards de dollars canadiens (11,6 milliards de francs) de dommages et intérêts aux victimes, fumeurs ou ex-fumeurs atteints d'emphysème, de cancer du poumon ou de cancer de la gorge. Cette somme devrait être portée à plus de 17 milliards de dollars en 2019 en additionnant les intérêts, selon les médias.

Le tribunal montréalais avait été saisi dans le cadre de deux recours collectifs intentés depuis 1998 et représentant plus d'un million de Québécois dont certains fumaient depuis les années 1960. Le procès en nom collectif ne s'était ouvert qu'en mars 2012.

«On est déçu de la décision qui a été rendue aujourd'hui», a réagi un porte-parole d'Imperial Tobacco, Eric Gagnon, devant les journalistes. «Comme l'avait démontré le jugement de première instance, on l'avait souligné, les consommateurs et les risques associés au tabagisme sont connus au Canada. On ne devrait pas être tenus responsables». A l'inverse, les avocats des plaignants se félicitaient de la décision «historique» de la cour d'appel, la qualifiant même de «chef-d'oeuvre».

«Le jugement reprend les conclusions de première instance, les solidifie et confirme que les compagnies ont conspiré pendant 50 ans pour mentir au public», a déclaré aux médias l'avocat André L'Espérance. «C'est une victoire totale, sur tous les fronts», a résumé son collègue Philippe Trudel.

Le juge de première instance avait retenu quatre accusations principales contre les trois multinationales, dont les manquements au «devoir général de ne pas causer un préjudice à d'autres» et au devoir «d'informer ses clients des risques et des dangers de ses produits».

«Au cours des quelque 50 années de la période couverte par les recours collectifs, et pendant les dix-sept années qui ont suivi, les sociétés ont gagné des milliards de dollars aux dépens des poumons, des gorges et du bien-être général de leurs clients», avait souligné le magistrat dans un jugement fleuve de 276 pages. (afp/nxp)

Créé: 02.03.2019, 00h33

Articles en relation

Les cigarettes réservées aux centenaires ?

Hawaï Une proposition de loi vise à augmenter progressivement l'âge minimum pour acheter du tabac à Hawaï. Plus...

L'industrie du tabac devra payer pour les mégots

Belgique Bruxelles veut que les producteurs de tabac prennent en charge les frais de collecte des mégots de cigarettes qui polluent sa ville. Plus...

Philip Morris va agir pour «un monde sans fumée»

Tabac La multinationale dont le siège européen est à Lausanne, veut se concentrer sur les produits alternatifs comme le tabac à chauffer ou l'e-cigarette. Plus...

Le tabac aussi responsable des gaz à effet de serre

Environnement Selon un rapport du secrétariat de la Convention-cadre pour le contrôle du tabac, l'herbe de Nicot aurait un grave impact sur notre atmosphère. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...