Passer au contenu principal

Référendum catalan: Madrid dépose un recours

Le gouvernement espagnol recourt devant la Cour constitutionnelle pour empêcher la tenue d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne.

Mariano Rajoy.
Mariano Rajoy.
AFP

Le président du gouvernement, Mariano Rajoy, a annoncé ce vendredi qu'il avait déposé un recours devant la Cour pour empêcher la tenue du scrutin. Saisie par le passé, la Cour a systématiquement bloqué l'organisation de tels scrutins.

«Il n'y aura pas de référendum le 1er octobre», a-t-il dit en conférence de presse. «Avec ce recours, le gouvernement fait son devoir pour s'assurer que la loi soit respectée».

Le référendum, que le gouvernement juge illégal, va poser aux Catalans la question de savoir s'ils veulent ou non que la région la plus riche d'Espagne devienne un Etat indépendant. Si le «oui» l'emportait, le gouvernement régional a prévu de déclarer son indépendance dans les 48 heures. En cas de victoire du «non», une élection anticipée serait organisée pour former un nouveau gouvernement.

80% de «oui» à la consultation informelle

En octobre 2014, le président de la Généralité de Catalogne de l'époque, Artur Mas, avait dû annuler un référendum sur l'indépendance qui était prévu le mois suivant. A la place, il avait organisé une consultation informelle où plus de 80% des votants avaient voté en faveur de l'indépendance.

Aux termes de l'article 155 de la Constitution de 1978, le pouvoir central peut intervenir directement dans la gouvernance de la région, jusqu'à la contraindre d'abandonner l'idée d'un référendum.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.