Passer au contenu principal

La réforme des impôts définitivement adoptée

La Chambre américaine des représentants a définitivement approuvé mercredi la baisse de la fiscalité voulue par Donald Trump.

Les sénateurs avaient donné leur feu vert avant la Chambre des représentants.

«Nous rendons à l'Amérique sa grandeur», s'est félicité le président américain Donald Trump mercredi depuis la Maison Blanche après l'adoption par le Congrès de sa réforme fiscale, conjuguant au présent son célèbre slogan de campagne. En compagnie notamment des leaders républicains du Congrès, Paul Ryan et Mitch McConnell, Donal Trump a salué l'adoption par le pouvoir législatif de sa réforme des impôts, un texte qu'il doit encore ratifier.

Au terme d'un vote purement technique, le deuxième en deux jours, la chambre basse du Congrès a approuvé mercredi le texte par 224 voix contre 201. Auparavant, le Sénat l'avait soutenu par 51 voix contre 48.

Cette réforme est la plus importante votée aux Etats-Unis depuis la refonte du code des impôts sous la présidence de Ronald Reagan en 1986. Elle prévoit notamment 1500 milliards de dollars de baisse des prélèvements obligatoires qui vont en priorité bénéficier aux plus fortunés bien que Donald Trump affirme que cela profitera à tous les ménages américains.

«Aujourd'hui les républicains paradent, car ils ont réussi à piller la classe moyenne américaine au profit des puissants et des favorisés», a commenté Nancy Pelosi, chef de file des démocrates à la Chambre des représentants.

Trump salue une «victoire historique»

Donald Trump avait salué plus tôt «une victoire historique pour les Américains». Le président s'est exprimé peu avant le vote de pure forme devant la Chambre des représentants.

Le président américain, qui s'exprimait à la Maison Blanche en présence de l'ensemble de son équipe gouvernementale, a estimé que ce vote devrait orienter les marchés boursiers à la hausse. «Je ne pense pas que les marchés ont même commencé à réaliser à quel point ces réformes sont bonnes», a-t-il déclaré.

Donald Trump a souligné qu'avec «ce texte de loi nous avons supprimé pour l'essentiel Obamacare», le régime d'assurance santé mis en place par son prédécesseur et honni des républicains. Le président américain a une nouvelle fois dénoncé l'attitude de ses adversaires démocrates qui ont voté contre la réforme. «Ils aiment se plaindre mais il n'aiment pas agir», a-t-il lancé.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.