Passer au contenu principal

BruxellesLe rejet de la candidate française qualifié de «crise»

Jeudi, la commission européenne a recalé l'ex-ministre des Armées. Certains estiment que cela plonge l'UE dans une crise institutionnelle.

Amélie de Montchalin.
Amélie de Montchalin.
AFP

Le refus du Parlement européen de valider la candidature de la Française Sylvie Goulard à un poste de Commissaire européenne représente «une crise institutionnelle majeure pour l'Europe», a estimé vendredi la secrétaire d'État française aux Affaires européennes.

«C'est d'abord une crise institutionnelle majeure pour l'Europe parce que sans commissaire français, la commission ne peut pas se mettre en route», a déclaré Amélie de Montchalin sur France inter. «Il faut qu'on la résolve avec calme, sans colère, mais il faut que (la présidente de la nouvelle commission) Ursula von der Leyen nous dise ce qu'elle attend de la France», a-t-elle ajouté.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.