Passer au contenu principal

SénatorialeUne républicaine réélue dans le Mississippi

La républicaine soutenue par Trump Cindy Hyde-Smith a été réélue mardi soir dans le Mississippi.

Les démocrates contrôlent désormais 235 sièges à la Chambre, après la victoire de T.J. Cox en Californie. (6 décembre 2018)
Les démocrates contrôlent désormais 235 sièges à la Chambre, après la victoire de T.J. Cox en Californie. (6 décembre 2018)
Keystone
La républicaine soutenue par Trump Cindy Hyde-Smith a été réélue mardi soir dans le Mississippi. (27 novembre 2018)
La républicaine soutenue par Trump Cindy Hyde-Smith a été réélue mardi soir dans le Mississippi. (27 novembre 2018)
AFP
Dans l'Ohio.  (6 novembre 2018)
Dans l'Ohio. (6 novembre 2018)
Keystone
1 / 43

La républicaine Cindy Hyde-Smith, qui avait reçu le soutien appuyé du président américain Donald Trump, a remporté mardi l'élection sénatoriale partielle dans le Mississippi face à son rival démocrate, Mike Espy. Sa victoire permet au parti républicain de renforcer sa majorité au Sénat.

Cindy Hyde-Smith, 59 ans, a battu Mike Espy avec 55% voix contre 45% pour son opposant, selon les chaînes télévisées NBC et FOX. Ce scrutin marque la fin des élections de mi-mandat américaines.

«Nous sommes tous très fiers de vous!» a rapidement tweeté Donald Trump, la félicitant pour la «grande victoire». «Monsieur le président, merci pour toute votre aide», lui a répondu Cindy Hyde-Smith après les résultats. «Cette victoire tient à nos valeurs conservatrices.»

Mike Espy, élu noir de 64 ans à la chambre des représentants, qui fut secrétaire à l'agriculture dans le gouvernement de l'ancien président Bill Clinton, a déclaré avoir appelé Cindy Hyde-Smith pour concéder sa défaite. Malgré la défaite, il s'est montré optimiste sur Twitter, avec la prochaine sénatoriale et l'élection présidentielle de 2020 en vue: «Ne vous y trompez pas, ce soir n'est que le début».

Congrès divisé

Mme Hyde-Smith, une ancienne démocrate succède au sénateur Thad Cochran, parti à la retraite deux ans avant la fin de son mandat et dont elle assurait l'intérim depuis le 1er avril dernier. Le Mississippi, Etat pauvre et conservateur du sud des Etats-Unis, a finalement confirmé son statut de fief républicain. Il n'a plus élu de sénateur démocrate depuis 1982.

Les républicains détiendront 53 des 100 sièges du Sénat à la prochaine rentrée parlementaire, en janvier. Les démocrates reprendront en revanche le contrôle de la chambre des représentants, après leur nette victoire le 6 novembre.

Donald Trump n'avait pas ménagé ses efforts pour assurer la victoire de Cindy Hyde-Smith. Il avait pris part lundi à deux rassemblements de campagne dans cet Etat, qui a massivement voté pour lui lors de la présidentielle de 2016.

Moins d'un point la séparait de son opposant Mike Espy lors du premier tour, le 6 novembre (41,5% contre 40,6%). Mais Cindy Hyde-Smith avait alors souffert de la candidature d'un candidat d'extrême droite, qui avait siphonné 16,5% des voix.

Commentaires connotés racistes

L'élection aurait pourtant dû être gagnée d'avance pour les républicains. Mais c'est Cindy Hyde-Smith elle-même qui a grippé la campagne bien huilée pour sa réélection, avec plusieurs commentaires immédiatement perçus comme ayant une connotation raciste dans cet Etat où la mémoire des nombreux lynchages de Noirs, perpétrés jusqu'à la fin des années 1960, reste douloureuse.

En présentant l'un de ses partisans devant quelques supporters, Cindy Hyde-Smith a ainsi affirmé qu'elle se placerait «au premier rang», si celui-ci l'invitait à une «pendaison publique». Puis elle a salué la «superbe idée» de restreindre l'accès aux urnes des étudiants progressistes, alors que plusieurs Etats ont été accusés de limiter le vote des minorités.

Des mots maladroits qui ont été détournés, s'est défendue Cindy Hyde-Smith. Les critiques n'ont pas cessé pour autant dans cet Etat où la population noire (37%) est la plus élevée des Etats-Unis.

Google, les supermarchés Walmart, la ligue américaine de baseball: plusieurs grands noms ont publiquement demandé à Cindy Hyde-Smith qu'elle leur rembourse les fonds versés à sa campagne.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.