Ces républicains qui soutiennent Clinton

Etats-UnisLa fronde républicaine anti-Trump prend de l’ampleur. Des figures du parti affichent leur soutien à la démocrate.

John Stubbs (à droite) et Ricardo Reyes, deux anciens membres de l’administration Bush, ont passé la semaine à la convention démocrate pour promouvoir leur organisation «Republicans for Clinton 2016».

John Stubbs (à droite) et Ricardo Reyes, deux anciens membres de l’administration Bush, ont passé la semaine à la convention démocrate pour promouvoir leur organisation «Republicans for Clinton 2016». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je suis un New-Yorkais et les New-Yorkais savent reconnaître un magouilleur quand ils en voient un.» Mike Bloomberg, l’ancien maire républicain de New York, aujourd’hui indépendant, a fait un triomphe jeudi soir à Philadelphie en démolissant méthodiquement la candidature de Donald Trump. «Ce qu’il y a de plus riche chez Donald Trump, c’est son hypocrisie», a ajouté le milliardaire new-yorkais à propos du candidat républicain à l’élection présidentielle américaine en novembre.

Même s’il n’était pas le plus poignant, le discours de Mike Bloomberg restera probablement l’un des plus efficaces pour Hillary Clinton lors de la convention démocrate. Le New-Yorkais a vendu l’ancienne secrétaire d’Etat aux électeurs indépendants tout en parlant aux républicains modérés.

Tim Kaine, le colistier de Hillary Clinton, a lui aussi tendu la main mercredi aux républicains désabusés par la candidature de Donald Trump. «Si certains d’entre vous recherchent le parti de Lincoln (ndlr: le président Abraham Lincoln était républicain), nous avons une maison pour vous ici dans le Parti démocrate», a-t-il lancé dans son discours.

Dans cette «maison», on retrouve John Stubbs et Ricardo Reyes. Ces deux anciens membres de l’administration de George W. Bush ont passé la semaine à la convention démocrate pour promouvoir leur organisation R4C16, Republicans for Clinton 2016. Leur but: inciter les républicains à voter pour Hillary Clinton. Leur justification: si Donald Trump était élu, «il détruirait non seulement le Parti républicain, mais aussi la liberté individuelle, la croissance économique et la stabilité internationale».

R4C16 reflète la liste grandissante de républicains qui voteront pour Hillary Clinton pour stopper Donald Trump en novembre. Parmi eux, on retrouve de nombreux proches de George W. Bush, dont Richard Armitage, l’ancien secrétaire d’Etat adjoint, et Henry Paulson, l’ancien secrétaire au Trésor. «Je voterai pour Hillary Clinton dans l’espoir qu’elle puisse rassembler les Américains afin de faire les choses nécessaires pour renforcer notre économie, notre environnement et notre place dans le monde», a écrit ce dernier dans le Washington Post le mois dernier. «Et à tous mes amis républicains: je sais que je ne suis pas le seul.»

Claire McCaskill, la sénatrice démocrate du Missouri, en est convaincue. «Je suis prête à vous parier beaucoup d’argent que la plupart de mes collègues républicains voteront pour Hillary Clinton», a-t-elle affirmé au site Internet TPM. Dans ce contexte, la campagne de la candidate démocrate à la présidentielle devait sortir l’un de ses atouts majeurs jeudi soir. Florent Groberg, un capitaine de l’armée américaine né en France, devait s’adresser à la convention démocrate peu de temps avant que Hillary Clinton n’accepte l’investiture. Comme il l’a révélé à Paris Match, ce héros de la guerre d’Afghanistan de 32 ans, grièvement blessé par un kamikaze et décoré par Barack Obama, est républicain.

Créé: 28.07.2016, 21h35

Articles en relation

Obama appelle à rejeter la «peur» et à voter pour Hillary

Etats-Unis Le président des Etats-Unis a fait mercredi un plaidoyer chargé d’émotion en faveur d’Hillary Clinton et a attaqué Donald Trump avec force. Plus...

Hillary Clinton assume l’«atout féminin»

Convention démocrate L’ex-secrétaire d’Etat acceptera jeudi soir son investiture pour la présidentielle. En insistant sur son caractère historique. Plus...

Hillary Clinton décroche une investiture historique pour la Maison-Blanche

Primaires US Les démocrates ont investi Hillary Clinton mardi soir à l’issue d’un vote sans débordements. L’ancienne Secrétaire d’Etat pourrait devenir en novembre la première femme à être élue à la présidence des Etats-Unis. Plus...

Michelle Obama à la rescousse de Hillary Clinton

Convention démocrate La First Lady et le président aident Hillary Clinton s'emploient à contenir la révolte des supporters de Bernie Sanders Plus...

Michelle Obama et Bernie Sanders pansent les plaies démocrates

Présidentielle US La First Lady et le Sénateur du Vermont ont fait un triomphe lors de la première soirée de la convention démocrate et tenté de calmer le front anti-Hillary Clinton au sein du parti démocrate. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.