Passer au contenu principal

Le requin-taupe bleu pourrait disparaître en Atlantique

Les ONG fustigent l'Union européenne qui ne tient pas ses promesses.

Le requin-taupe bleu a vu sa population chuter de 90% dans l'Atlantique
Le requin-taupe bleu a vu sa population chuter de 90% dans l'Atlantique
Keystone

C'est le plus rapide des requins, avec des pointes de vitesse allant jusqu'à 70 km/h. Mais cette prouesse ne met pas le requin-taupe bleu, appelé aussi requin mako, à l'abri de la surpêche. Au contraire. Depuis les années 40, sa population a chuté de 90% dans l’océan Atlantique et a presque disparu de Méditerranée. Sa conservation est l'un des enjeux de la cinquantaine d'Etats membres de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (CICTA) qui se tient cette semaine à Majorque. Et d'emblée, c'est l'Union européenne qui est pointée du doigt.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.