La révélation de l’homosexualité de Philippot indigne

FranceLe magazine people Closer a révélé dans son édition de vendredi l'homosexualité du vice-président du Front national, suscitant l'indignation de toute la classe politique française.

Florian Philippot, vice-président du Front national.

Florian Philippot, vice-président du Front national. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Closer devient le spécialiste des révélations sur la vie privée des personnalités politiques. Après l'affaire Hollande/Gayet, le magazine dévoile cette fois l'homosexualité de Florian Philippot, vice-président du Front national.

La première affaire avait déclenché une avalanche de critiques. Le magazine, paru ce vendredi 12 décembre, n'était même pas encore dans les kiosques que déjà l'outing («coming out» contre le gré de quelqu'un) de Philippot suscitait l'indignation. Sur Twitter et dans les médias, les personnalités politiques d'un extrême à l'autre critiquent les méthodes de Closer.

Au Front national d'abord, le vice-président du parti Louis Alliot dénonce un «torchon» «pitoyable». Marine La Pen, invitée d'Europe N01 ce vendredi matin a, elle, déclaré qu'il s'agit d'une «atteinte très grave aux libertés individuelles», rappelant que «la vie privée est sacrée».

Du côté de l'UMP, David-Xavier Weiss - qui a vécu la même histoire que Florian Philippot en 2011 quand le Canard enchainé a fait son outing - apporte son soutien à l'élu FN.

A l'opposé de l'échiquier politique, Florian Philippot est également soutenu par Alexis Corbière (Parti de Gauche), qui prône le respect de la vie privée. Les socialistes Nicolas Bays et Olivier Faure abondent en ce sens. Au Parti Communiste, l'adjoint à la Maire de Paris Ian Brossat, plus pragmatique, pense que «le meilleur remède contre l'outing, ça reste le coming out...»

Les journalistes français sont eux-aussi solidaires du membre du Front national. A L'Express, on critique un outing sans raison valable. Guillaume Daudin, de l'AFP, estime que vie privée et vie publique ne doivent pas se rencontrer.

Journaliste chargé de l'extrême droite et du centre au Monde, Abel Mestre dénonce des révélations honteuses. Germain Treille, de France Info, est pour sa part prêt à reprendre des cours de journalisme si ce qu'a fait Closer est une «enquête».

(Aurore Boullé/nxp)

Créé: 12.12.2014, 12h07

Articles en relation

Le patron d'Apple annonce qu'il est homosexuel

Révélations Tim Cook a fait son coming-out sur le site internet du magazine BloombergBusinessweek. Il se dit fier d'être gay mais ne se considère pas comme un militant. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.